MAI

     

 

 
 

 

   

11 MAI

2004

Le 11 mai 2004, Ulrich Ramé réalisa l'exploit rarissime de stopper deux penalties permettant aux siens de battre le Paris SG (3-0). L'ex-Angevin marqua son passage dans le club au point de figurer parmi les meilleurs portiers bordelais de l'histoire.

10 MAI

1982

Le 10 mai 1982, Léonard Specht était à Bordeaux pour s'engager pour 2 ans avec les Girondins. Venu de Strasbourg, ce défenseur central resta finalement 5 ans en Gironde où il fit l'unanimité sportivement et humainement. Un exemple !  

9 MAI

2007

Fernando Menegazzo manquait un penalty qui pouvait envoyer les Girondins en C1, face à des Nantais relégués (0-1). Mais il serait injuste de ne retenir que cela du passage du Brésilien en Gironde, tellement sa technique, ses qualités humaines, son rayonnement furent appréciés durant 6 ans.

 8 MAI

2011

Les Girondins se réveillaient avec la gueule de bois. La veille, Jean Tigana avait démissionné suite à la défaite contre Sochaux (0-4). Sa carrière sur le banc fut loin d'être aussi réussie que celle du joueur importantissime qu'il fut dans l'histoire du club.  

7 MAI

1950

Jean Swiatek menait les Girondins vers leur 1er titre de champion de France, en ramenant la victoire de Metz (2-3). Tour de contrôle de la défense girondine, le capitaine bordelais eut un rôle primordial dans l'obtention de ce titre. A jamais le premier !

 

6 MAI

1972

Le 6 mai 1972, Bernard Michelena disputait contre Angoulême (2-0) l'un de ses derniers matches en D1. Gardien remplaçant, le Basque marqua surtout de son empreinte l'histoire des Girondins dans son rôle d'entraîneur-adjoint, notamment aux côtés d'Aimé Jacquet.  

5 JUIN

1962

Deux ans après son arrivée sur le banc des Girondins, Salvador Artigas assurait la remontée en D1 après une difficile victoire face à Forbach (2-1). Cette accession venait récompenser le bon travail effectué par le technicien catalan qui malheureusement ne sera pas couronné de titres.

 

4 MAI

1952

Les Girondins perdaient avec panache en finale de la Coupe de France face à l'OGC Nice (3-5). Henri Baillot, auteur d'un doublé, était désigné comme le meilleur joueur de cette mémorable rencontre. Venu en Gironde remplacer Libar en 1950, il y disputa deux belles saisons.  

3 MAI

1984

Alors que les Girondins fêtaient leur titre de champion de France, Marius Trésor était au Tripode pour se faire une nouvelle fois opérer du dos. Malheureusement les supporters bordelais ne le revirent plus sur les pelouses. Après un passage chez Pernod, il réintégra les Girondins jusqu'à sa retraite en 2020.

2 MAI

1984

Bernard Lacombe, capitaine d'un soir, ouvrait la voie au 2ème titre des Girondins, en marquant sur coup franc face à Rennes (0-2). 34 ans après la génération Gallice et Swiatek, les Marine et Blanc redevenaient enfin champions de France.  

1er MAI

1996

Malgré la bonne prestation de Jean-Luc Dogon en défense centrale, les Girondins, diminués par les absences de Zidane et Dugarry, s'inclinèrent face au Bayern Munich en finale aller de la C3(2-0). Le Normand fut un joueur précieux et régulier avant de devenir un excellent formateur.