Avant-centre

         

Attaquant doué, Santiago Urtizberea était très efficace devant le but adverse. Surnommé « el tanque » en raison de son gabarit, il possédait un vrai sens de l'anticipation, une frappe de balle puissante et un jeu de tête impressionnant. Il pouvait parfois apparaître comme un joueur lourd, mais il n'en était rien !

         

 
           
NOM :   URTIZBEREA
Prénom :   Santiago
Né le :   25 juillet 1909 à Irun (Espagne)
Décédé le :   18 janvier 1985
    Taille : 1,76 m Poids : 90 kg
           

         
Au club de :  

Janvier 1937 à Novembre 1948

     
En provenance de :
  Real Sociedad
     
Club suivant :   Fin de carrière
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  -
    115
Matches :   Buts :
     
         

Nom mythique, Santiago Urtizberea est un joueur primordial dans l'histoire des Girondins de Bordeaux. Contraint de fuir à cause des bombardements incessants durant la guerre civile espagnole, l'ancien vainqueur de la Coupe d'Espagne 1927, à seulement 18 ans, choisit Bordeaux pour se réfugier.

 

Accompagné d'autres Espagnols (Mancisidor, Mateo,...), il rejoignit une équipe déjà composée de joueurs locaux très talentueux (Gérard, Catherineau,...) et remporta un premier titre de champion de France « Amateurs » en 1936-1937. Cette victoire lors du Challenge Jules-Rimet fut le début de la légende d'Urtizberea. Engagés en D2, les Girondins connurent une ascension fulgurante, sous la houlette d'un autre Espagnol, Benito Diaz.

 

Durant la Seconde guerre mondiale, ils remportèrent la finale de la zone Sud face à Nice. Mais ce fut en Coupe de France que Urtizberea, qui empilait les buts, et ses coéquipiers brillèrent grâce à un jeu qualifié « d'anglais », solide, physique, puissant. Ils gagnèrent contre Fives la première Coupe de France du club en 1941. Malgré les sollicitations de clubs parisiens, Urtiz resta fidèle aux Girondins. Durant 9 saisons professionnelles, il marqua 115 buts (6ème buteur de l'histoire du club).

 

Au printemps 1943, Urtizberea prit la suite d'Eugène Stern, licencié, et assura le double rôle, d'entraîneur-joueur. Il emmena son équipe en finale de la Coupe de France en 1943, soldée par une défaite face à l'Olympique de Marseille. Avec sa formation, ils raflèrent le titre de champion de France « Amateurs » en 1944.

 

Après la Libération, André Gérard devint entraîneur des Girondins à sa place. Urtiz joua de moins en moins, sortant du banc de temps en temps pour claquer son petit but. Il disputa son dernier match contre Valenciennes en novembre 1948.

 

Mais, il écrivit un dernier chapitre de son histoire avec les Girondins quand, en avril 1957, il assura un intérim au poste d'entraîneur, entre André Gérard et Camille Libar, une pige durant laquelle il conduisit son équipe en 1/2 finale de la Coupe de France.

 
International Espagne Olympiques
 
 
         

 

Un véritable serviteur du club

 

Venu d'Espagne en 1937, Santiago Urtizberea s'intégra merveilleusement à la cité bordelaise.

 

A la pointe de l'attaque, il fut un buteur redouté et redoutable. Il occupa également à 2 reprises le poste d'entraîneur de l'équipe première :

- de janvier à septembre 1943

- d'avril à mai 1957

 

Mais après sa carrière, il fut surtout reconnu comme l'entraîneur emblématique de l'équipe du CFA, de 1946 à 1963. Il lui arrivait encore, malgré son embonpoint, de rechausser les crampons pour aider son équipe, même après 40 ans...

 

Educateur du club par la suite, il occupa également les fonctions d'intendant...

 

Un amoureux des Girondins !