Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

 
           
NOM :   DOYE
Prénom :   André
Né le :   15 septembre 1924 à Raimbeaucourt (Nord)
Décédé le :   29 novembre 1981
    Taille : 1,74 m Poids : 73 kg
           

         

Attaquant

         
Attaquant possédant énormément de classe, André Doye était très adroit devant le but. Fougueux, il pouvait aussi bien jouer sur un côté ou dans l'axe. Mais longtemps, il ne voulut pas s'imposer les exigences d'une carrière d'athlète...
         
         
Au club de :   Juillet 1948 à Juin 1956
     
En provenance de :
  Toulouse FC
     
Club suivant :   FC Dieppe
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  149
    31
Matches :   Buts :
     
         

Nordiste de naissance, André Doye débuta sa carrière professionnelle au sein du RC Lens. Il s'exila ensuite vers le Toulouse FC où il joua trois ans.

 

Il rejoignit les Girondins de Bordeaux en juillet 1948. Il aida le club à retrouver sa place en Première division. Ce fut avec le maillot marine et blanc sur le dos qu'il perça au plus haut niveau. Il trouva l'équilibre nécessaire, la confiance de ses entraîneurs et une équipe compétitive qui gagna le championnat en 1950. Son entente sur le côté gauche avec Bertus de Harder faisait à l'époque des étincelles.

 

Malheureusement des problèmes de santé vinrent contrarier sa carrière internationale débutée en novembre 1950. Avec 5 buts en 7 matches chez les Bleus, il possédait un ratio nombre de buts/nombres de sélections remarquable. Sous le maillot bordelais, ses apparitions se firent rares à tel point qu'en 1953 les observateurs le donnaient perdus pour le football.

 

Mais au printemps 1955, celui qui était surnommé "Carabine" signa un magnifique retour à la compétition et démontra qu'il restait un footballeur de race. Il participa activement à l'épopée en Coupe de France qui s'acheva par une lourde défaite en finale contre le LOSC (2-5).

 

Au début de la saison 1955-1956, il étrenna ses galons de capitaine des marine et blanc, preuve de son importance au sein du collectif bordelais.

 

Âgé de 32 ans, il quitta les Girondins en 1956 pour rejoindre la Normandie et Dieppe.

 
 
International France A
7 sélections
 
         

 

Perdu pour le football ?

 

"André Doye perdu pour le football" titrait le quotidien Sud-Ouest le 10 octobre 1953. Après de nombreuses absences dues à des soucis physiques, l'attaquant bordelais passa des analyses après le match Marseille-Bordeaux. Les médecins en conclurent qu'il ne pouvait plus jouer au football sans courir un grave péril qui mettrait ses jours en danger. Lui qui était appelé à disputer la Coupe du monde 1954 dut faire une croix sur sa carrière.

 

Perdu pour ce jeu qui était sa raison d'être, il était malheureusement victime d'un diagnostic erroné qui aggrave sa maladie. "Carabine" connut des jours pénibles, une période sombre où les idées les plus pessimistes l'assaillirent. Mais il décida de se soigner énergiquement et de suivre scrupuleusement le traitement imposé par d'éminents spécialistes.

 

Et ce fut avec plaisir que l'entraîneur André Gérard récupéra, au printemps 1955, un de ses éléments les plus doués, un des éléments de base de son attaque.