Meneur de jeu

         

Les supporters des Girondins sont fiers et ravis d'avoir vu les premiers pas d'un joueur de l'étoffe de Zinedine Zidane. Pour ceux qui fréquentaient les tribunes de Lescure, ils se souviennent d'un joueur divin, avec une classe incomparable et une technique raffinée. Son toucher de balle, ses dribbles, ses passes et ses coups francs restent inoubliables pour les chanceux supporters marine et blanc.

         

 
           
NOM :   ZIDANE
Prénom :   Zinedine
Né le :   23 juin 1972 à Marseille (Bouches-du-Rhône)
     
    Taille : 1,85 m Poids : 80 kg
           

         
Au club de :  

Juillet 1992 à Juin 1996

   

 

En provenance de :
  AS Cannes
     
Club suivant :   Juventus Turin FC
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  179
    39
Matches :   Buts :
     
         

Découvrant le football dans les quartiers Nord de Marseille, formé à l'AS Cannes, Zinedine Zidane découvrit la Première division à 17 ans avec son club formateur.

 

En juin 1992, il s'engagea avec les Girondins de Bordeaux grâce à l'entregent de Rolland Courbis.

 

Sous la houlette de l'entraîneur provençal, le futur Ballon d'Or monta en puissance de saison en saison. Prenant de plus en plus de responsabilité dans le jeu, il confirma tous les espoirs placés en lui. Ses performances commencèrent à attirer le regard d'Aimé Jacquet, sélectionneur de l'équipe de France. Ses débuts en Bleu, en août 1994, sur la pelouse du Parc Lescure, furent spectaculaires. Entré en cours de jeu alors que la France était menée 0-2 face à la République Tchèque, ZZ s'illustra en marquant deux buts. Les erreurs de casting sur le banc bordelais (Toni, Muslin) ne freinèrent pas l'éclosion d'un trio qui allait porter haut les couleurs des Girondins puis de la France : Zidane, Lizarazu, Dugarry.

 

L'épopée européenne de 1996 fut leur premier coup d'éclat. Après un magnifique lob de 40 m de Zidane contre le FC Séville en 8ème de finale de la coupe de l'UEFA, ce trio connut l'apothéose en marine et blanc lors du quart de finale retour contre le Milan AC. En remontant le score du match aller, il élimina les Milanais lors d'une rencontre époustouflante. En finale de la Coupe UEFA, Zidane était suspendu à l'aller et ne put rien faire face à la puissance collective du grand Bayern de Munich.

 

Après 4 ans passés en Gironde, il était temps pour lui de partir pour grandir. Il s'engagea avec la Juventus Turin. La suite, tous les amoureux de football la connaissent...

 

L'histoire de Zinedine Zidane avec les Girondins aurait pu connaître un nouvel épisode quand, en juin 2014, il fut en contact très avancés avec le club pour en devenir l'entraîneur. Mais la frilosité de l'actionnaire M6 l'incita à accepter plutôt un poste au Castilla, équipe réserve du Real Madrid. Il revint en 2015 à Bordeaux pour donner le coup d'envoi du premier match des Girondins dans le nouveau stade, face à Montpellier entraîné par... Rolland Courbis.

 
 

International France A

108 sélections
 
         

 

"Trop lent !"

 

Remontés en D1 en juin 1992, les Girondins de Bordeaux multiplièrent les contacts pour reconstruire un effectif apte à bien figurer. Alain Afflelou, le président girondin, plaça à la tête de cette opération Rolland Courbis, entraîneur ayant de l'entregent dans le milieu.

 

Le duo bordelais négociait notamment une opération complexe avec leur homologue cannois, Alain Pedretti, un transfert à multiples facettes qui devait concerner Lestage, Raschke et Ernst (côté bordelais) et Daniel (côté cannois).

 

Dans la conversation, le malin Courbis demanda au président cannois où en était le transfert de Zidane à l'OM, annoncé dans la presse pour 3 MF. Alain Pedretti répondit que Goethals et Tapie avaient finalement mis fin aux discussions, jugeant l'espoir cannois "trop lent". Alors, le même Courbis écrasa le pied de son président sous la table pour lui signifier qu'il fallait immédiatement se positionner sur le jeune Cannois.

 

Finalement, Afflelou obtint le transfert de Zidane à Bordeaux pour 3 MF, à la condition que les Girondins prirent Eric Guérit, joueur au gros salaire pour un club fraîchement relégué en D2.

 

Merci l'OM !