Raymond GOETHALS

ETAT-CIVIL

Né le :   7 août 1952
à :   Marseille (Bouches-du-Rhône)
Nationalité :   Française
     

CARRIERE AUX GIRONDINS

Arrivé sur le banc le :  

26 octobre 1979

1er juillet 1989

En provenance de :  

Sans club

RSC Anderlecht

A remplacé :  

Bernard Michelena

Didier Couécou

     
A quitté le banc le :  

30 juin 1980

8 août 1990

Remplacé par :  

Aimé Jacquet

Gernot Rohr

Conditions de son départ :  

Départ volontaire

Licenciement

     
Poste suivant :  

Sao Paulo FC

Olympique de Marseille

     

SUR LE BANC DES GIRONDINS

Au repos après un brillant passage à Anderlecht avec qui il remporta une Coupe des Vainqueurs de Coupes et une Supercoupe d'Europe, ancien sélectionneur de la Belgique, Raymond Goethals débarqua aux Girondins en octobre 1979. Il récupéra un effectif traumatisé par un mauvais début de saison (17ème),  dirigé alors par Luis Carniglia. Lassés par les méthodes surannées de l'entraîneur argentin, les joueurs bordelais retrouvèrent rapidement le sourire. Le Belge se révéla comme l'antithèse de son prédécesseur, en étant présent sur le terrain du matin au soir, en s'occupant de tout. Il accorda néanmoins une place importante à son adjoint Bernard Michelena, qui avait assuré un bref intérim avant sa venue. La métamorphose fut évidente. Celui que les observateurs ne tardèrent pas à surnommer « le Sorcier Belge » réorganisa tactiquement son équipe qui termina la saison à une inespérée 6ème place. Pas pressé de resigner avec les Girondins en raison de problèmes d'ordre privé et d'offres alléchantes (Porto, Anderlecht, Benfica), le Belge décida finalement d'aller voir ailleurs et de tenter une nouvelle aventure au Brésil (Sao Paulo). Aimé Jacquet reprit le flambeau avec le bonheur que l'on sait.


Son histoire avec les Girondins ne s'acheva pas là puisque Raymond Goethals revint en 1989 jouer les pompiers de service.  Avec son fidèle adjoint Martin Lippens, il hérita à nouveau d'une situation compliquée quand il remplaça Didier Couécou, entraîneur intérimaire après le limogeage d'Aimé Jacquet. Mais rapidement le savoir-faire du technicien belge fit ses preuves et Bordeaux retrouva le sommet de la L1. A la lutte avec l'Olympique de Marseille, les Girondins terminèrent à une belle deuxième place.

 

Mais le marasme financier dans lequel le club bordelais allait sombrer plomba le début de la saison 1990-1991 et au bout de 3 journées Claude Bez licencia Goethals sans ménagement. Après un intérim assuré par Gernot Rohr, Gérard Gili le remplaça et Raymond-la-Science rebondit quelques mois plus tard à Marseille où il décrocha la Ligue des Champions en 1993.

STATISTIQUES AVEC LES GIRONDINS

toutes compétitions confondues

69
matches

 

1.78
point par match

PALMARES

           
Vice-champion de France  1990