Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

 
           
NOM :   ERNST
Prénom :   Rainer
Né le :   31 décembre 1961 à Neustrelitz (Allemagne)
     
    Taille : 1,86 m Poids : 81 kg
           

         

Milieu offensif

Attaquant

         
Cadre de la sélection est-allemande, Rainer Ernst était le leader technique du Dynamo Berlin, l'homme-orchestre du plus grand club de RDA. Ballon au pied, il était un véritable danger. Malheureusement quand il arriva en Gironde, il n'était plus en pleine possession de ses moyens physiques.
         
         
Au club de :   Juillet 1991 à Juin 1992
     
En provenance de :
  FC Kaiserslautern
     
Club suivant :   AS Cannes
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  27
    7
Matches :   Buts :
     
         

Formé au Dynamo Berlin, Rainer Ernst fut l'un des meilleurs footballeurs est-allemands de sa génération. Après la chute du Mur de Berlin, il signa à l'Ouest, au FC Kaiserslautern.

 

Puis il tenta sa chance aux Girondins de Bordeaux. Il y resta une seule saison, celle de la remontée en D1, à laquelle il contribua modestement. Auteur de 7 buts (dont 3 penalties lors du même match contre Saint-Seurin, en avril 1992), il ne fut titularisé qu'à 17 reprises.

 

Il quitta les Girondins en 1992 vers l'AS Cannes alors que Zinedine Zidane notamment faisait le chemin inverse.

 
 
International RDA A
56 sélections
 
         

 

Dans l'histoire des Girondins

 

Le 11 avril 1992, les Girondins de Bordeaux accueillaient dans un Parc Lescure bondé le voisin saint-seurinois pour un match décisif pour la montée en Première division.

 

Une victoire était indispensable pour les Marine et Blanc. Gernot Rohr brouilla les pistes alignant notamment Rainer Ernst titulaire malgré un numéro 12 sur le dos qui visait à surprendre les adversaires d'un jour. L'international est-allemand occupait également une inhabituelle place en milieu défensif.

 

Dès la 23ème minute, il lança les Girondins vers l'objectif  de la remontée. Lorsque M. Tellène désigna le point de penalty suite à une faute de main adverse, l'ex-capitaine de la RDA prit ses responsabilités et exécuta la sentence. A la 56ème minute et à la 75ème minute, il ne trembla toujours pas et inscrivit un mémorable triplé : 3 penalties en un seul match !

 

Les Girondins venaient de valider leur ticket direction la D1 !