Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

 
           
NOM :   FURLAN
Prénom :   Jean-Marc
Né le :   20 novembre 1957 à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde)
     
    Taille : 1,86 m Poids : 80 kg
           

         

Défenseur central

         
Défenseur central dur sur l'homme, Jean-Marc Furlan était un vrai stoppeur chargé du marquage de l'avant-centre adverse. Solide, courageux et réfléchi, c'était un joueur de devoir. Avec davantage de finesse technique, il aurait pu connaître une carrière plus prestigieuse.
         
         
Au club de :   Juillet 1973 à Octobre 1978
     
En provenance de :
  FC Vélines
     
Club suivant :   Montpellier HSC (prêt)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  57
    0
Matches :   Buts :
     
         

Jean-Marc Furlan débuta le football dans le petit club de Dordogne de Vélines. À l'âge de 16 ans, repéré par André Menaut, entraîneur de l'équipe première, il intégra les rangs des équipes de jeunes des Girondins.

 

Avec les juniors, dont il était le capitaine, il remporta la première Coupe Gambardella du club, en 1976. Ancien coéquipier de Furlan en équipe réserve et nommé entraîneur de l'équipe première, Christian Montes l'intégra dans le groupe professionnel. Associé à José Lopez en défense centrale, il fut l'une des révélations de la D1.

 

La saison suivante, ce fut avec Gernot Rohr qu'il collabora. Quand Luis Carniglia arriva en Gironde, il préféra installer André Ferri en défense centrale aux côtés de l'Allemand.

 

Aussi, en octobre 1978, conscient qu'il ne jouerait pas beaucoup, Furlan partit en prêt à Montpellier. Il ne reporta jamais plus le maillot frappé du Scapulaire.

 
 
 
 
 
         

 

Tout proche d'entraîner les Girondins...

 

Après le départ de Ricardo à l'AS Monaco, les Girondins étaient à la recherche d'un successeur. Le nom de Jean-Marc Furlan arrivait tout en haut de la short-list des dirigeants bordelais.

 

Jean-Louis Triaud prit contact avec lui. Mais Furlan, qui s'était engagé verbalement avec Strasbourg, ne voulut pas se dédire. Ce fut un vrai crève-coeur pour lui de refuser... "J'ai un attachement à cette ville et à mon ancien club indéfinissable. Il n'y a pas de mots. Comme dit si bien Matthieu Chalmé, nous avons le Scapulaire sur le coeur. Même en en reparlant, ça me remue" disait-il en octobre 2007.

 

Finalement ce fut Laurent Blanc qui fut choisi et les Girondins ne s'en plaignirent pas...