Luis CARNIGLIA

ETAT-CIVIL

Né le :   4 octobre 1917
à :   Olivos (Argentine)
Nationalité :   Argentine
Décédé le :   22 juin 2001

CARRIERE AUX GIRONDINS

Arrivé sur le banc le :  

1er juillet 1978

En provenance de :  

Retraite

A remplacé :  

Christian Montes

     
A quitté le banc le :  

22 octobre 1979

Remplacé par :  

Bernard Michelena

Conditions de son départ :  

Démission

     
Poste suivant :  

Retraite

     

SUR LE BANC DES GIRONDINS

Attaquant argentin débutant à Boca Juniors, Luis Carniglia fut le bourreau des Girondins en finale de la Coupe de France 1952 avec l'OGC Nice, inscrivant notamment un but condamnant le club marine et blanc.

 

Devenu entraîneur, il dirigea des clubs de renom comme le Real Madrid (vainqueur de la C1 en 1958 et en 1959), l'AS Roma, le Milan AC ou la Juventus.

 

Retourné dans son pays natal, il traversa à nouveau l'Atlantique en juillet 1978 quand Claude Bez, nouveau président des Girondins de Bordeaux, éconduit par Rijvers, Kramers et Herrera, l'attira dans ses filets. La première saison de ce grand entraîneur se révéla prometteuse, ponctuée par une 7ème place et des victoires de prestige à Saint-Etienne ou au PSG. Après un recrutement fourni et de qualité (Gemmrich, Fernandez, Lacombe, Sahnoun, Soler,...), les débuts de la saison 1979-1980 furent plus délicats. La cohésion tarda à être trouvée et une distance se créa entre Carniglia et son groupe. Ses méthodes d'entraînement d'une autre époque furent notamment décriées.

 

En octobre 1979, Bordeaux pointait à une affligeante 17ème place quand l'Argentin rendit son tablier et quitta avec pertes et fracas la Gironde. La raison officielle de sa démission fut l'écoeurement ressenti par "Don Luis" à la suite de la lutte menée par l'UNECATEF (syndicat des entraîneurs) pour l'empêcher d'exercer en France...

 

Il fut remplacé par Bernard Michelena, qui assura l'intérim avant l'arrivée de Raymond Goethals. Il retourna ensuite en Argentine sans réclamer de quelconques indemnités...

STATISTIQUES AVEC LES GIRONDINS

toutes compétitions confondues

54
matches

 

1.28
point par match