Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

         

Avant-centre

         
Attaquant de pointe rapide et vif, Yannick Stopyra était surtout réputé pour son jeu de tête exceptionnel. Mais pour passer un cap dans sa carrière, il lui a manqué un mental de fer. Il connaissait également des problèmes à conserver son poids de forme.
         

 
           
NOM :   STOPYRA
Prénom :   Yannick
Né le :   9 janvier 1961 à Troyes (Aube)
     
    Taille : 1,80 m Poids : 76 kg
           

 

International France A

33 sélections
 
         
         
Au club de :  

Juillet 1988 à Septembre 1989

     
En provenance de :
  Toulouse FC
     
Club suivant :   AS Cannes (prêt)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  41
    10
Matches :   Buts :
     
         

Formé au FC Sochaux, Yannick Stopyra était le fils de Julien, international français. Il connut toutes les sélections de jeunes et accomplit des saisons de qualité avec son club formateur. Il était considéré comme l'avant-centre du futur. En 1983, il rejoignit à la surprise générale Rennes puis Toulouse. Titulaire durant le Mundial 86, il connut le summum de sa carrière et attira les convoitises de nombreux clubs, comme M'Gladbach ou les Girondins de Bordeaux, mais il préféra rester dans la Ville rose.

 

En 1988, les dirigeants bordelais parvinrent enfin à le débaucher, profitant d'une clause libératoire dès le mois d'avril. Mais il arriva dans un club qui commençait à décliner. Pour preuve le renvoi d'Aimé Jacquet en février 1989, suite à des résultats médiocres. La saison de Stopyra ne resta pas dans les mémoires. Jamais il ne parvint à extraire le club du marasme dans lequel il plongeait irrémédiablement. Il commença la saison 1989-1990 sous le maillot marine et blanc, mais Raymond Goethlas lui fit comprendre rapidement qu'il n'aurait aucune chance de jouer avec les arrivées de Den Boer et Allofs.

 

Alors, l'international français demanda à être prêté à l'AS Cannes en septembre 1989, avant d'y être transféré définitivement.

 

Mais son histoire avec les Girondins n'était pas terminée. En 2012, Yannick Stopyra quitta le centre de préformation de Castelmaurou et rejoignit les Girondins en qualité de coordinateur général des équipes de jeunes et du recrutement.

 

 

Le bourreau des Girondins

 

Samedi 13 octobre 1979, les Girondins de Bordeaux, entraînés par Luis Carniglia (plus pour très longtemps...), accueillaient le FC Sochaux-Montbéliard.

 

Il restait 5 minutes à jouer dans le temps réglementaire. Les deux équipes étaient à égalité un but partout. Le regretté Omar Sahnoun avait ouvert la marque avant qu'un jeune attaquant, Yannick Stopyra n'égalisait 5 minutes après son entrée en jeu.

 

Ce fut le moment que choisit ce jeune espoir du football français pour mettre au supplice le gardien bordelais. En l'espace de 2 minutes, il trompa à deux reprises Christian Delachet.

 

Jean-François Domergue réduisit le score sur penalty à 2 minutes de la fin. Mais, c'était trop tard. Auteur d'une entrée en jeu remarquable (6 étoiles dans France-Football), Yannick Stopyra avait marqué les esprits avec ce triplé.

 

Dès lors, les recruteurs bordelais n'eurent de cesse de tenter de l'attirer dans leurs filets. Ils durent attendre près de 10 ans pour réussir dans leur entreprise...