Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

         

Milieu relayeur

Défenseur central

         
Omar Sahnoun était un joueur exceptionnellement doué. Il était capable de jouer avec le même bonheur comme meneur de jeu, milieu récupérateur ou défenseur central. Remarquable technicien, il avait néanmoins tendance à porter un peu trop le ballon.
         

           
NOM :   SAHNOUN
Prénom :   Omar
Né le :   18 août 1955 à Guerrouma (Algérie)
Décédé le :   21 avril 1980
    Taille : 1,75 m Poids : 70 kg
           

         
Au club de :  

Juillet 1979 à Avril 1980

     
En provenance de :
  FC Nantes
     
Club suivant :   -
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  33
    5
Matches :   Buts :
     
         

Fils d'un harki, Omar Sahnoun fut formé à l'AS Beauvais, villle où sa famille s'était installée après l'indépendance de l'Algérie. En 1972, il fut repéré en finale de la coupe de France cadets qu'il remporta avec la sélection picarde. Le FC Nantes le recruta immédiatement et l'intégra à son centre de formation. Il s'imposa au sein des Canaris et se construisit un joli palmarès avec deux titres de champion de France (1973, 1977) et une Coupe de France (1979). Il fut également sélectionné en équipe de France à partir de 1977.

 

Un malaise cardiaque l'empêcha de participer au Mundial 78. Il mit sa carrière entre parenthèse, durant les 5 mois de sa convalescence. De retour sur les terrains en 1978-1979 malgré les réticences des médecins, il décida de relancer sa carrière aux Girondins de Bordeaux.

 

Venu pour jouer libéro, il fut replacé au milieu de terrain par Luis Carniglia au bout de quelques journées. Mais devant des résultats catastrophiques malgré un recrutement très ambitieux, Claude Bez limogea le technicien argentin et le remplaça par Raymond Goethals. Le Sorcier Belge aligna Sahnoun en défense centrale, aux côtés de Gernot Rohr. L'équipe retrouva des couleurs et finit 6ème du championnat.

 

Mais tout s'arrêta le 21 avril 1980... « Je ne veux que jouer au football, je ne veux rien d'autre » avait-il déclaré... Il laissait une femme enceinte qui donna naissance 5 mois plus tard à Nicolas Sahnoun, futur joueur professionnel des Girondins de Bordeaux.

 
 

International France A

6 sélections
 
         

 

Tragédie à Rocquevielle

 

C'était un lundi matin comme les autres. Le printemps était de retour, ce 21 avril 1980. Le soleil brillait sur le domaine de Rocquevielle. Les footballeurs des Girondins de Bordeaux commençaient leur échauffement par un petit footing sous la conduite de Bernard Michelena, l'adjoint de Raymond Goethals.

 

Il était 10 h 45 quand Omar Sahnoun, après avoir échangé quelques mots avec ses coéquipiers, s'écroula sur le dos, inanimé, victime d'un nouvel accident cardiaque.  Bernard Lacombe à côté de lui ne put que hurler... Le masseur du club aidé par un médecin qui assistait à l'entraînement accoururent. Malgré les massages cardiaques prodigués, le décès était constaté.

 

Ses obsèques furent célébrées dans le petit cimetière de Saint-Jean-d'Illac. Ses coéquipiers l'habillèrent de son maillot préféré, celui du FC Cologne, et du pantalon de survêtement de l'équipe de France. Giresse, Lacombe, Thouvenel, Domergue, Blaquart et Van Straelen portèrent son cercueil