Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

         

Défenseur central

         
Défenseur central physique (7 expulsions), Marc Planus aimait beaucoup tacler. Son sens de l'anticipation, son placement et sa lecture du jeu étaient sûrs tout comme sa technique. Une sorte de Christian Lopez du XXIème siècle... En revanche, il manquait d'un peu de présence dans les duels aériens, de vivacité et de vitesse pour connaître une véritable consécration internationale.
         

 
           
NOM :   PLANUS
Prénom :   Marc
Né le :   7 mars 1982 à Bordeaux (Gironde)
     
    Taille : 1,80 m Poids : 82 kg
           

         
Au club de :  

Juillet 1989 à Juin 2015

     
En provenance de :
  Formé au club
     
Club suivant :   Fin de carrière
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  381
    8
Matches :   Buts :
     
         

Arrivé aux Girondins de Bordeaux en poussins, Marc Planus racontait que c'était Pierre Labat qui lui laçait ses chaussures... Il fut l'homme d'un seul club, une exception dans le football moderne. Gravissant toutes les marches vers l'équipe professionnelle, avec notamment un titre de champion de France U17, il débuta en équipe première lors d'un match de coupe de France contre Fréjus, en décembre 2001 (6-0).

 

Passé professionnel en août 2002, Marc Planus disputa quelques minutes en Coupe d'Europe contre Matador Puchov durant l'automne suivant. Mais il dut attendre le mois de novembre pour goûter de nouveau à un match avec l'équipe première, à l'occasion d'une rencontre contre Rennes. Sa carrière était enfin lancée... Le départ de David Sommeil lui dégagea l'horizon. Il s'installa petit à petit en défense centrale aux côtés de Kodjo Afanou. Il devint ensuite indispensable à son club formateur. Ricardo, bien que constatant chez lui des lacunes pour le très haut niveau, le confirma à son poste. Alors qu'un départ pouvait être envisagé, Laurent Blanc insista pour le conserver et lui apporta, comme son prédécesseur, ancien grand défenseur central également, la confiance nécessaire pour enchaîner des prestations régulières.

 

Son palmarès commença se garnir avec une Coupe de la Ligue en 2007 puis un doublé championnat-Coupe de la Ligue en 2009. Titulaire indiscutable au sein de la défense girondine, il trouva une consécration internationale en étant convié à la Coupe du Monde 2010. Mais le fiasco des Bleus à Knysna mit un terme à sa carrière internationale et eut, certainement, une responsabilité dans sa piètre saison 2010-2011 où il fut très souvent blessé. Il peina à retrouver son statut de cadre de l'équipe avec l'arrivée de Francis Gillot. Il ne fut pas de la victoire en finale de la coupe de France 2013.

 

L'arrivée de Willy Sagnol confirma son déclin. Mis au placard par l'ancien joueur du Bayern, il disputa quelques secondes lors du match d'adieu à Lescure, contre Nantes en mai 2015. Un joli clin d'oeil... Quelques jours plus tard, il mit un terme définitif à sa carrière lors du match inaugural du nouveau stade, contre Montpellier.

 
 
International France A
1 sélection
 
         

 

Ses débuts en professionnel

 

Issu des rangs des Girondins, Marc Planus effectua ses débuts en professionnel en plusieurs étapes.

 

En décembre 2001, alors âgé de 19 ans, il grappilla quelques minutes de jeu en remplaçant David Sommeil lors du premier tour de la Coupe de France, face à Fréjus. Aligné en défense centrale, il était aux anges de jouer aux côtés de son idole, Alain Roche. Il retourna ensuite jouer en réserve, ne faisant que deux bancs en L1 lors de la suite de la saison, sans entrer en jeu.

 

En septembre 2002, il foula pour la première fois la pelouse de Lescure à l'occasion d'un match de Coupe d'Europe contre les Bulgares de Puchov. Il prit la place du Brésilien Eduardo Costa dans les arrêts de jeu.

 

Ses débuts en L1 se déroulèrent le 9 novembre 2002. Remplaçant au coup d'envoi, il n'eut pas le temps de gamberger quand il dut suppléer le Portugais Marco Caneira, blessé dès la 17ème minute. Rassuré par Kodjo Afanou, son partenaire en défense centrale, bien préparé mentalement par Jean-Louis Garcia, l'entraîneur de la CFA, il accomplit des débuts prometteurs. Il enchaîna avec 28 matches TCC lors de la suite de cette saison 2002-2003.