Milieu défensif

         
Milieu récupérateur, Eduardo Costa n'avait pas son pareil pour gratter des ballons dans les pieds des adversaires. Son agressivité à la limite de la méchanceté, ses qualités physiques, sa grinta et son abattage défensif contribuèrent à le placer parmi les joueurs préférés des supporters.
         

 
           
NOM :   COSTA
Prénom :   Eduardo
Né le :   23 septembre 1982 à Florianopolis (Brésil)
     
    Taille : 1,84 m Poids : 78 kg
           

         
Au club de :   Juillet 2001 à Juin 2004
     
En provenance de :
  Gremio Porto Alegre (3,8 M€)
     
Club suivant :   Olympique de Marseille (7 M€)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  122
    7
Matches :   Buts :
     
         

Formé au Gremio de Porto Alegra, Eduardo Costa fut rapidement considéré comme un grand espoir du football brésilien. Champion du monde des moins de 17 ans, il débuta à 18 ans en équipe première et se fit remarquer par les recruteurs européens.

 

Il signa finalement à Bordeaux. Très rapidement, il s'intégra à l'équipe et réalisa de belles performances. Aux côtés de Smertin, il forma alors une des meilleures paires de milieux récupérateurs de Ligue 1. Joueur impulsif, il était redouté par ses adversaires. Il eut également l'honneur de porter à 7 reprises le maillot de la Selecao, toutes durant son séjour bordelais.

 

Après trois saisons, le Brésilien décida de changer d'horizon et de signer pour l'Olympique de Marseille. Il n'y resta qu'une seule saison car ses prestations furent plus mitigées. Des expériences à l'Espanyol Barcelone, au Gremio, à Sao Paulo, à Monaco, à Vasco de Gama ou à Avai complétèrent sa carrière.

 

 

 
 
International Brésil A
7 sélections
 
         

 

Dans le secret des vestiaires

 

Ce fut la presse belge la première qui se fit l'écho d'une bagarre au sein du vestiaire bordelais à l'issue de la rencontre Anderlecht-Bordeaux, en décembre 2002. Venu pour échanger son maillot avec un adversaire girondin, Walter Bassegio, capitaine bruxellois, assista incrédule à un déluge de coups de poing entre Christophe Dugarry et Eduardo Costa.

 

Les dirigeants bordelais ne confirmèrent pas les informations de la presse belge. Christophe Dugarry les réfuta quant à lui. Mais la réalité était tout autre...

 

Dès le lendemain de l'altercation, le capitaine girondin prit rendez-vous avec le président Triaud pour affirmer son envie de partir. Ne se reconnaissant plus dans la nouvelle génération de joueurs, le champion du monde sentait que la page bordelaise devait être tournée. Il  trouva un club anglais (Birmingham) pour l'accueillir à la fin du mois de décembre 2002.