Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

           
NOM :   KARGU
Prénom :   Edouard
Né le :   16 décembre 1925 à Gorki (Pologne)
Décédé le :   13 mars 2010
    Taille : 1,81 m Poids : 82 kg
           

         

Avant-centre

         
Véritable avant-centre, très athlétique, Edouard Kargu était puissant et réaliste. Son manque de vélocité ne l'empêcha pas d'être une terreur pour les gardiens de but adverses. Il n'hésitait pas à frapper de loin et débloquait souvent ainsi les rencontres. Il excellait également dans le jeu de tête. En vieillissant, il ajouta une corde à son arc en gagnant en intelligence de jeu. En revanche, il manquait de vitesse.
         
         
Au club de :   Juillet 1947 à Juin 1958
     
En provenance de :
  UA Cognac
     
Club suivant :   Fin de carrière
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  390
    158
Matches :   Buts :
     
         

D'origine polonaise, Edouard Kargulewicz, dit "Kargu" arriva en France après la Seconde Guerre Mondiale. Après un passage par Blénod, il rejoignit Cognac. Sous les ordres d'André Gérard, il commença à affirmer ses qualités de buteur. Quand Gérard retourna entraîner les Girondins en 1947, il l'emmena dans ses bagages. Il resta 11 saisons en Gironde et fit trembler les filets à 158 reprises, ce qui le classe en deuxième position des meilleurs buteurs de l'histoire du club, derrière Alain Giresse.

 

Aux côtés de Gallice, de Libar et de De Harder, il contribua largement à l'obtention du premier titre bordelais de l'histoire, en 1950. Naturalisé français en novembre 1949, il intégra l'équipe de France l'année suivante, mais ne joua que 11 fois sous le maillot frappé du coq, ne parvenant pas à s'imposer au centre de l'attaque française.

 

À l'issue de la saison 1953-1954, il termina meilleur buteur de Première division, avec 27 buts dans son escarcelle. Cela finit de le placer parmi les grandes idoles des supporters bordelais des années 50. Lors de la 1ère journée de D1 de la saison 1954-1955 face à Lens, un épisode vint renforcer sa popularité. Remplaçant en défense centrale Garriga blessé et donc exilé à l'aile gauche de l'attaque, le buteur bordelais accomplit une prestation de haut vol et permit à son équipe de tenir défensivement et même de remporter le match.

 

En 1958, il acheva sa carrière en D2, comme il l'avait commencée. Tout en se rapprochant du club amateur de Langon, il embrassa une nouvelle profession, celle de docker, avant de décéder à l'âge de 84 ans.

 
 

International France A

11 sélections
 
         

 

Dans l'histoire

 

En terminant meilleur buteur de Première division avec 27 buts marqués, Edouard Kargu demeure encore à ce jour le recordman bordelais sur une saison.

 

Lors de cette saison 1953-1954, les Girondins terminèrent 3ème du championnat, à un seul petit point du champion lillois.

 

Malgré la présence sous le maillot bordelais de chasseurs de buts de premier plan, ni Pauleta (22 buts), ni Wiltord (22 buts), sacrés également meilleurs buteurs du championnat, ne firent mieux que lui...

 

En revanche, l'Aigle des Açores devance son prestigieux prédécesseur sur le nombre de buts marqués toutes compétitions confondues. En 2001-2002, le Portugais poussa 35 fois le ballon au fond des filets alors que Kargu atteignit le total de 30 réalisations lors de la saison 1953-1954.

 

Retrouvez toutes les statistiques des buteurs bordelais en cliquant sur cet onglet : les buteurs