Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

 
           
NOM :   GALLICE
Prénom :   René
Né le :   13 avril 1919 à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence)
Décédé le :   25 mai 1999
    Taille : 1,77 m
Poids : 70 kg
           

         

Milieu offensif

         
Calme et précis dans ses passes, René Gallice était un milieu de terrain technique. Résolument tourné vers l'offensive, il savait également se montrer rude dans les contacts mais également adroit dans le dernier geste. Son positionnement sur le terrain était à géométrie variable car il disposait d'une intelligence de jeu hors du commun qui lui permettait de jouer entre les lignes.
         
         
Au club de :   Juillet 1938 à Juin 1955
     
En provenance de :
  Olympique de Marseille
     
Club suivant :   Fin de carrière
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  311
    29
Matches :   Buts :
     
         

Pourquoi les Ultras bordelais, refusant le nom d'une compagnie d'assurances accolé à leur nouveau stade, choisirent de baptiser leur nouvelle enceinte « Stade René Gallice » ? Père de Jean et d'André qui portèrent également le maillot frappé du Scapulaire, René Gallice est une véritable légende du club.

 

Repéré lors d'un match amical entre les Girondins et l'OM en mars 1938, il quitta le club olympien qui le négligeait en le laissant en réserve. Arrivé à l'âge de 19 ans, ce joueur de classe fut suspendu immédiatement durant 4 mois pour suspicion d'amateurisme marron.

 

Puis il devint rapidement un des leaders techniques de l'entrejeu bordelais, sous la conduite de Benito Diaz. Mais lorsque la Seconde guerre mondiale éclata, il s'engagea dans la Résistance et partit combattre sur le front de l'Afrique du Nord. 6 années de batailles qui l'éloignèrent des pelouses.

 

De retour à Bordeaux, il reprit à la fin de la guerre sa place au sein de l'effectif marine et blanc et multiplia les prestations de très haute volée. Le titre de 1950 vint couronner une génération prestigieuse. Promu capitaine des Girondins, il raccrocha en 1955, à 36 ans, les crampons après une carrière riche. Cela ne l'empêchait pas venir à Lescure encourager ses successeurs puis ses fils. Mais ne voulant se mettre en avant, il assistait souvent aux matches depuis le mirador du stade.

 

Avec son ami Jean Swiatek, il était propriétaire pendant de longues années un magasin d'articles de sports dans le centre de Bordeaux, rue des Remparts puis rue de Grassi. De nombreux jeunes sportifs bordelais n'hésitaient pas à venir discuter avec les maîtres des lieux...

 

Il revint aux Girondins au printemps 1970 en qualité de directeur technique, tout en conservant son magasin de sport. Sa première décision fut de faire signer un contrat professionnel au jeune Alain Giresse...

 
 
International France A
1 sélection
 
         

 

Un héros de la Résistance

 

Quand la Seconde guerre mondiale débuta en 1939, René Gallice avait 20 ans. Venu l'année précédente en Gironde, il fut mobilisé dans l'infanterie. Mais, en juin 1940, après l'armistice signée par le Maréchal Pétain, il gagna la Syrie pour rejoindre l'armée française.

 

Condamné à mort par contumace pour désertion par le Régime de Vichy, il fut de tous les grands combats comme Bir-Hakeim, Monte Cassino, ... Durant 5 ans, il combattit en Afrique avant de rallier la France lors du débarquement en Provence.

 

5 ans de guerre qui construisirent un homme, un grand homme, mais qui freinèrent sa carrière de footballeur.