NOM :   SALAÜN
Prénom :   Ronan
Né le :   29 janvier 1969 à Quimper (Finistère)
     
    Taille : 1,78 m Poids : 74 kg
           

         

Avant-centre

         
Avant-centre, Ronan Salaün n'était pas assez efficace devant le but malgré une bonne technique et une réelle intelligence de jeu. Bien que très volontaire, il fut repositionné, après son départ des Girondins, en arrière latéral droit.
         
 
 
 
 
         
         
Au club de :  

Décembre 1991 à Juin 1993

     
En provenance de :
  FC Brest
     
Club suivant :   SM Caen (prêt)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  53
    9
Matches :   Buts :
     
         

Formé au FC Brest, Ronan Salaün fit ses débuts en Première division avec son club formateur lors de la saison 1987-1988. Il commença à se faire remarquer des observateurs en marquant quelques buts parmi l'élite.

 

Mais en décembre 1991, le club finistérien fut mis en liquidation judiciaire. Tous les joueurs professionnels furent libérés de leur contrat et le club repartit en D3. Les dirigeants bordelais le récupérèrent pour étoffer leur effectif et atteindre l'objectif de la remontée en D1. Mais au milieu des Gudjohnsen, Fargeon, Dugarry, Ferratge ou Ernst, il n'était pas aisé de se faire une place dans l'équipe. Il ne joua que 11 rencontres et ne marqua que 3 buts.

 

Avec Rolland Courbis aux manettes, il débuta la saison 1992-1993 comme titulaire en attaque. Même s'il ne marqua que peu de buts (6), il accomplit une saison correcte ponctuée par une 4ème place.

 

Avec les arrivées de Fofana et Paille, il fut vivement incité par les dirigeants bordelais, en juin 1993, à rallier la Normandie et le SM Caen, sous la forme d'un prêt. Revenu durant l'été 1994 en Gironde, il n'entrait pas dans les plans du nouvel entraîneur bordelais Toni et repartit directement signer au Toulouse FC, relégué en D2, et désormais coaché par Courbis.

 

 

Un accord Bordeaux-Caen

 

Durant l'été 1993, Ronan Salaün passa des Girondins au Stade Malherbe de Caen. Son départ en Normandie s'inscrivait dans une transaction plus complexe.

 

En effet, dans le sens inverse, Stéphane Paille s'engagea pour 3 ans avec le club bordelais. C'était son deuxième passage en Gironde. En échange, Ronan Salaün fut prêté au Stade Malherbe pour une saison. Mais son contrat avec Bordeaux fut prolongé dans la foulée de deux ans. Mais Alain Afflelou précisait : "Nous tenons à Ronan. Mais nous préférons qu'il soit titulaire dans un club, plutôt que remplaçant chez nous"... Limpide...