Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

 
           
NOM :   FERRATGE
Prénom :   Jean-Marc
Né le :   10 octobre 1959 à Cazères (Haute-Garonne)
     
    Taille : 1,65 m Poids : 69 kg
           

         

Ailier droit

Milieu offensif droit

         
Ailier droit vif et combatif, Ferratge était un bon joueur de club, constant et régulier. Habile dans le dribble, il usait souvent des contrepieds pour déborder, rappelant par ces aspects Laurent Robuschi. Sa technique individuelle lui permettait de se sortir de beaucoup de situations délicates et d'amener rapidement le danger vers le but adverse. Un peu trop brouillon et trop personnel pour espérer une carrière internationale, il ne recherchait pas la médiatisation.
         
         
Au club de :   Juillet 1976 à Juin 1980
    Juillet 1991 à Juin 1992
En provenance de :
  Saint-Martory
    AS Monaco
Club suivant :   Nîmes Olympique
    Fin de carrière
     
BILAN STATISTIQUE
         
  77
    8
Matches :   Buts :
     
         

Vainqueur du concours du jeune footballeur en 1972, Jean-Marc Ferratge quitta Saint-Martory et la Haute-Garonne pour rejoindre les Girondins durant l'été 1976. En manque d'effectifs, Christian Montes le fit débuter avec les professionnels très jeune (18 ans). Il inscrivit en septembre 1977 un but qui lui confère une place particulière dans l'histoire du club. En effet, il demeure à ce jour le plus jeune buteur bordelais en D1, un but marqué lors d'un Bordeaux-Nice (3-5).

 

Dès lors, il prit de plus en plus d'importance dans l'effectif mais appartenait à une équipe qui jouait le ventre mou, voire le bas du classement.

 

Il quitta le club en 1980 conscient que la concurrence des Lacombe, Soler ou Gemmrich allait le reléguer sur le banc. Il rebondit à Nîmes où son arrivée s'effectua dans le cadre du transfert de Girard à Bordeaux.

 

À 32 ans, il décida de quitter Monaco après cinq années de bons et loyaux services pour retourner dans son club formateur. L'objectif de l'aider à retrouver l'élite après sa rétrogradation administrative fut atteint. Ferratge prit sa retraite sportive sur une bonne note.

 
 
International France A
1 sélection
 
         

 

La boucle est bouclée...

 

En juillet 1991, Jean-Marc Ferratge retourna dans son club formateur pour aider les Girondins à retrouver la Ligue 1. En quittant Monaco, il fit de gros efforts financiers pour entrer dans la nouvelle grille de salaires mise en place par le président Lange.

 

S'il ne joua qu'une vingtaine de matches, il prit sa part dans la réussite de l'objectif de la remontée. En revanche, il fut déçu du manque de reconnaissance de la part des dirigeants bordelais. En effet, il espérait se voir confier un rôle dans l'organigramme des Girondins pour sa reconversion. Mais les considérations économiques ne lui permirent pas...