Milieu défensif

         
Milieu de terrain très dur sur l'homme, il était également très à l'aise avec le ballon. Il possédait une excellente frappe et un bon jeu de tête. Au-delà de ses qualités à la récupération, il avait une grande influence sur le jeu à la bordelaise. Son tempérament sanguin lui valut une réputation de porte-flingue pour Alain Giresse ou Jean Tigana. « C'est quand il est absent que l'on mesure à quel point il est indispensable » affirmait Aimé Jacquet, devenu son mentor dans sa future carrière d'entraîneur.
         

 
           
NOM :   GIRARD
Prénom :   René
Né le :   4 avril 1954 à Vauvert (Gard)
     
    Taille : 1,78 m Poids : 72 kg
           

         
Au club de :   Juillet 1980 à Juin 1988
     
En provenance de :
  Nîmes Olympique
     
Club suivant :   Nîmes Olympique
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  306
    25
Matches :   Buts :
     
         

En près de 20 ans de carrière, René Girard ne connut que deux clubs : Nîmes et Bordeaux. Formé dans le Gard à la rude école de Kader Firoud, il apprit son métier avec des valeurs cardinales comme la rigueur, la combativité et le respect du maillot. 

 

Arrivé en 1980 en Gironde afin de connaître une formation plus ambitieuse, il connut une première année un peu délicate puisque Fernandez et Van Straelen lui furent préférés par Aimé Jacquet. Avec l'arrivée de Tigana en 1981, il dut à nouveau composer avec la concurrence. Mais il tira son épingle du jeu et joua beaucoup. Il honora même en octobre 1981 sa première sélection en équipe de France et participa au Mundial en Espagne.

 

Désigné comme le compère attitré de Tigana, il devint incontournable et fut l'un des hommes forts du Bordeaux de Jacquet.

 

Arrivé en fin de contrat en 1988, il réclama deux ans de contrat. Le président Bez ne lui accordant qu'une seule saison, il ne fit pas de déclaration tapageuse. Mais après huit années de présence en Gironde, il décida de retourner chez lui à Nîmes pour aider son club formateur à retrouver la D1.

 

Devant le marasme que traversa le club girondin en 1988-1989, Didier Couécou affirma : « Nous n'aurions pas dû laisser partir René Girard ». Une preuve supplémentaire de son importance dans le vestiaire bordelais...

 
 
International France A
8 sélections
 
         

 

Formé à l'école nîmoise

 

Originaire de Vauvert, petite ville gardoise, René Girard apprit le football au Nîmes Olympique. Il intégra l'équipe professionnelle lors de la saison 1972-1973, à l'âge de 18 ans. Sous la direction de  l'intransigeant Kader Firoud, entraîneur emblématique, et au milieu de joueurs batailleurs et accrocheurs comme Michel Mézy ou Bernard Boissier, il travailla énormément et se construisit à la force du poignet. Il apprit à donner son maximum, à lutter, à ne rien lâcher...

Modeste formation du milieu de tableau, Nîmes parvint à se bâtir une réputation d'équipe très difficile à prendre sur sa pelouse de Jean-Bouin. Et René Girard, malgré son jeune âge, n'y était pas étranger...