Défenseur central

         
 
         

           
NOM :   MILOJEVIC
Prénom :   Michel
Né le :   17 avril 1964 à Cuprija (Serbie)
     
    Taille : 1,83 m Poids : 78 kg
           

 
 
 
 
         
         
Au club de :  

Juillet 1991 à Juin 1993

     
En provenance de :
  FC Brest
     
Club suivant :   US Créteil
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  23
    1
Matches :   Buts :
     
         

Né dans la région de Belgrade, Michel Milojevic rejoignit la France dès l'âge de 2 ans. Il tapa ses premiers ballons à Joinville-le-Pont avant de rallier le centre de formation de Sochaux. Viré de Sochaux, il rebondit à l'AS Brestoise avant de quitter provisoirement le monde du football professionnel. Devenu ouvreur au Lido, il étancha son envie de jouer dans l'équipe corporative du célèbre établissement de la nuit parisienne. Mais il retrouva l'envie de  jouer chez les pros à sous les couleurs de Brest, Dijon, Créteil ou le Racing Paris.

 

En 1991, à la recherche d'éléments expérimentés pour encadrer les jeunes Lizarazu ou Dugarry et pour viser la remontée immédiate en D1, les Bordelais le recrutèrent. Il accomplit une saison correcte, entrant dans la rotation avec Patrice Lestage et Didier Sénac. Suspendu 4 mois pour agressivité excessive envers M. Quiniou lors d'un Strasbourg-Bordeaux en août 1991, il vit sa peine réduite en appel à un mois.

 

Promus en D1, les Girondins recrutèrent notamment, en 1992, le Brésilien Marcio Santos. Ne voulant pas être prêté à l'AS Cannes, il engagea un bras de fer avec Bordeaux et décida de rester à Bordeaux. Rolland Courbis ne le fit rentrer qu'une fois sur le terrain lors de la saison 1992-1993.

 

En fin de contrat, il quitta en juin la Gironde pour retourner à Créteil.

 

 

Ben Mabrouk, son "agent"

 

Alim Ben Mabrouk et Michel Milojevic étaient amis depuis leur expérience commune dans les rangs du Racing Paris. Puis leurs routes se séparèrent : Ben Mabrouk signa aux Girondins et Milojevic à Brest.

 

Au printemps 1991, Alim Ben Mabrouk décrocha son téléphone pour l'informer que Gernot Rohr, le prochain entraîneur des Girondins, voulait s'entretenir avec lui au sujet d'une éventuelle venue en Gironde.

 

Avant de partir en vacances, Milojevic fit un détour par Haillan pour discuter avec les dirigeants bordelais. Relégué dans les tribunes durant la deuxième partie de la saison par Slavo Muslin, entraîneur de Brest à l'époque, il lui restait néanmoins un an de contrat. Il parvint à retrouver sa liberté et à signer, libre, aux Girondins.