Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

Charles CAMPORRO

ETAT-CIVIL

Né le :   13 septembre 1949
     
Nationalité :   Américaine
     

FONCTION AUX GIRONDINS

 

Secrétaire général des Girondins de Bordeaux

de 1994 à 1996

Directeur sportif des Girondins de Bordeaux

de 1996 à 2006

SON HISTOIRE AVEC LES GIRONDINS

Ancien joueur amateur passé par Saint-Symphorien, Charles Camporro en devint l'entraîneur-joueur, en Quatrième division, au début des années 80. Professeur d'espagnol, il se reconvertit dans le milieu du football et devint animateur sportif. Il était également le directeur du centre « Cap Giresse » de Lège quand le meneur de jeu des Girondins répondit favorablement aux appels de Bernard Tapie et de l'Olympique de Marseille. Il intégra alors une nouvelle structure dénommée « Cap Girondins » associé à Gernot Rohr et sous la tutelle du club marine et blanc. Ces stages quittèrent le Bassin d'Arcachon pour intégrer la Plaine du Haillan.

 

En se rapprochant du centre névralgique du club marine et blanc, Charles Camporro fut recruté par Jean-Didier Lange en 1991 et devint en 1993 secrétaire général des Girondins, tout en restant fidèle à son club amateur. Lorsque Jean-Louis Triaud prit les rênes de Bordeaux en 1996, il décida d'unifier les postes de secrétaire général et de directeur sportif. La fonction incomba aussitôt à Charles Camporro, en remplacement de Michel Benguigui, grâce à l'appui de l'entraîneur de l'époque, Rolland Courbis


Il sillonna l'Europe et l'Amérique du Sud à la recherche de talents susceptibles de renforcer les Girondins. Il devint un spécialiste du marché brésilien où il dégota des éléments intéressants. Refusant d'apparaître dans les médias, il oeuvrait dans l'ombre. Très apprécié des joueurs, son influence était réelle. Il poussa notamment pour la nomination de Ricardo en juillet 2005.

 

Mais en février 2006, il quitta les Girondins de Bordeaux pour s'installer avec sa famille au Brésil. Il y monta une société de consultant. Son départ soudain fut justifié par certains avec sa mise en examen dans le cadre du procès des comptes de l'Olympique de Marseille, après un petit service rendu à son ami Courbis. Il écopa de 6 mois de prison avec sursis. Mais ce furent surtout l'usure et la véhémence des supporters à son encontre qui pouvaient expliquer ce départ. 
Depuis le Brésil, il orienta différents joueurs vers les Girondins comme Malcom, Otavio, Pablo ou Arambarri.