Milieu défensif

         
Joueur de devoir, Stéphane Plancque possédait une technique de qualité lui permettant de se muer en joueur offensif le cas échéant.
         

 
           
NOM :   PLANCQUE
Prénom :   Stéphane
Né le :   6 janvier 1961 à Caen (Calvados)
     
    Taille : 1,78 m Poids : 71 kg
           

 
 
 
 
         
         
Au club de :  

Juillet 1990 à Juin 1994

     
En provenance de :
  FC Brest
     
Club suivant :   Toulouse FC
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  75
    1
Matches :   Buts :
     
         

Formé au LOSC, Stéphane Plancque porta les couleurs de son club formateur pendant 10 ans. Il poursuivit sa carrière à Strasbourg puis à Brest.

 

En 1990, il fut recruté par les Girondins de Bordeaux, en pleine décrépitude financière. Raymond Goethals ne lui accorda aucune confiance. Il dut attendre l'arrivée de Gérard Gili pour commencer à porter le maillot marine et blanc. À l'issue de sa première saison, il présentait le bilan suivant : 21 matches joués. Relégués en D2 par la DNCG, les Girondins durent composer une équipe capable de remonter immédiatement. Stéphane Plancque décida de rester en Gironde.

 

Il participa activement à la réussite de cet objectif en disputant 31 matches sous la conduite de Gernot Rohr. Son successeur, Rolland Courbis, le fit moins jouer durant son passage à Bordeaux mais le repositionna en milieu défensif.

 

En  fin de contrat en juin 1994, il remonta la Garonne et rejoignit le Toulouse FC.

 

 

 

Un proche de Zinedine Zidane

 

Lorsque Zinedine Zidane débarqua à Bordeaux en 1992, le jeune Cannois de 20 ans fut pris sous son aile par Stéphane Plancque, déjà au club depuis 2 ans.

 

Restés en contact quand leur chemin respectif les sépara, les deux hommes se retrouvèrent à l'occasion de l'arrivée sur le banc du Real de Zidane. Celui-ci prit contact avec Plancque, membre de la cellule technique du LOSC.

 

L'ancien Lillois accepta le rôle qui lui était proposé : il devint superviseur pour le compte du Real Madrid. Il analysait, scrutait et rédigeait des rapports sur les failles des futurs adversaires des Merengue.

 

Quand Zidane revint aux affaires en 2019, il reconduit l'intégralité de son staff et Plancque retrouva son poste "d'espion" de Zizou.