Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

         

Milieu offensif

Attaquant

         
Jean-Marc Ferreri possédait un talent rare et des dons remarquables, comme la vivacité de ses dribbles ou sa créativité. Il n'avait pas son pareil pour affoler les défenses adverses. Malheureusement il ne sut pas gérer mentalement toutes les attentes de la France du foot et ne travaillait pas suffisamment à l'entraînement.
         

 
           
NOM :   FERRERI
Prénom :   Jean-Marc
Né le :   26 décembre 1962 à Charlieu (Loire)
     
    Taille : 1,72 m Poids : 66 kg
           

         
Au club de :   Juillet 1986 à Juin 1991
     
En provenance de :
  AJ Auxerre (6 M€)
     
Club suivant :   AJ Auxerre
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  207
    49
Matches :   Buts :
     
         

Pur produit de l'école auxerroise, Jean-Marc Ferreri débuta à moins de 20 ans en sélection nationale. Présenté comme le successeur de Michel Platini, il signa aux Girondins pour le montant record de 22 millions de francs (l'équivalent de 6 M€ actuels).

 

Son arrivée en Gironde conjuguée à celle de Philippe Vercruysse insinua le doute dans l'esprit d'Alain Giresse, qui les vit comme des concurrents mieux considérés que lui et qui partit à l'Olympique de Marseille.

 

Quant à l'ancien Auxerrois, il ne confirma pas ses débuts fulgurants même si sa carrière bordelaise fut couronnée de succès. Malgré les difficultés rencontrées par le club au début des années 1990, il fut toujours l'une des pièces maîtresses de son équipe.

 

Rétrogradés administrativement, les Girondins ne purent le conserver et il retourna à Auxerre avant de poursuivre sa carrière à Marseille notamment.

 
 
International France A
37 sélections
 
         

 

Son plus beau match sous les couleurs bordelaises

 

Même s'il disputa une quantité de Bordeaux-Marseille (12) sous les deux maillots, Jean-Marc Ferreri se mit surtout en évidence en octobre 1989.

 

Les deux formations étaient à la lutte aux deux premières places du championnat quand les Girondins de Raymond Goethals accueillirent les Olympiens de Gérard Gili.

 

Dès la 7ème minute, Jean-Marc Ferreri ouvrit le score sur penalty. La machine bordelaise était lancée. Même s'il rata un second penalty, l'ancien Auxerrois doubla la mise à la 57ème minute d'une magnifique reprise de volée à l'entrée de la surface sur un beau service de Jean-Philippe Durand.

 

Klaus Allofs donna une plus grande ampleur à la victoire bordelaise dans le dernier quart d'heure.