Avant-centre

         
Avant-centre massif, Uwe Reinders était un vrai chasseur de buts à l'allemande. Très puissant, il possédait un jeu de tête hors norme. En revanche, il éprouvait des difficultés dans les déplacements et sa technique était rudimentaire.
         

 
           
NOM :   REINDERS
Prénom :   Uwe
Né le :   19 janvier 1955 à Essen (Allemagne)
     
    Taille : 1,87 m Poids : 85 kg
           

 

International RFA A

4 sélections
 
         
         
Au club de :  

Juillet 1985 à Décembre 1986

     
En provenance de :
  SV Werder Brême
     
Club suivant :   Stade Rennais FC
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  50
    22
Matches :   Buts :
     
         

Formé au SW Essen, Uwe Reinders accomplit l'intégralité de sa carrière en Bundesliga avec le Werder Brême. De 1977 à 1985, il inscrivit 83 buts en championnat. International ouest-allemand marginal (4 sélections seulement), il disputa néanmoins deux rencontres du Mundial 82 et inscrivit un but. Des performances qui suscitèrent l'intérêt des recruteurs bordelais à la recherche d'un successeur à Dieter Müller.

 

Lors de sa première saison, il confirma ses talents de buteur marquant 15 buts en championnat. Cela ne suffit pas à Bordeaux pour conserver son double titre de champion de France. Une victoire en coupe de France en 1986 vint adoucir la déception des supporters girondins. Sa deuxième saison fut plus compliquée. Aimé Jacquet lui préféra le duo Lacombe-Vujovic. Uwe Reinders ne prit part qu'à deux rencontres, obligé le plus souvent d'évoluer en troisième division à cause de la loi des deux étrangers.

 

Au mercato hivernal, il quitta la Gironde pour rejoindre le Stade Rennais. Didier Couécou lui trouva un remplaçant immédiatement, Philippe Fargeon, venu de Suisse et qui prit une part décisive dans l'obtention du doublé de 1987. Après une expérience bretonne catastrophique, Uwe Reinders retourna jouer en Allemagne. 

 

 

Les dettes de Reinders

 

Le procès des Girondins en 1995 révéla les turpitudes de la gestion du club par le duo Bez-Couécou. L'intermédiaire Ljubomir Barin apporta des précisions sur le fonctionnement du club bordelais.

 

Il affirma notamment que le transfert d'Uwe Reinders en 1985 fut rocambolesque. Grand joueur de cartes et de casino, le puissant avant-centre allemand était terriblement endetté, à hauteur de 4,5 MF. Lorsque les dirigeants girondins jetèrent leur dévolu sur l'attaquant du Werder de Brême, ce fut une aubaine pour le club allemand, qui s'était porté caution auprès des banques des dettes de son joueur.

 

Bordeaux accepta de se substituer à la caution du Werder et utilisa Ljubomir Barin pour régler des dettes de jeu de Reinders en versant à deux hommes louches l'argent en espèces...