Ailier gauche

         

Buteur-né, Hassan Hanini était un attaquant athlétique, avec un bon joueur de tête malgré un gabarit limité et une bonne qualité de frappe. Malgré ces qualités, il ne perça pas au plus haut niveau.

         
           
NOM :   HANINI
Prénom :   Hassan
Né le :   21 octobre 1958 à Bouznika (Maroc)
     
    Taille : 1,76 m
Poids : 74 kg
           
         
Au club de :   Juillet 1983 à Juin 1986
     
En provenance de :
  US Tavaux
     
Club suivant :   RC Lens
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  21
    6
Matches :   Buts :
     
         

Meilleur buteur du championnat de Troisième division deux années consécutives, Hassan Hanini fut proposé aux Girondins par leur ancien joueur, Ange Di Caro. Il signa en 1983 et resta trois saisons durant lesquelles il disputa quelques matches.

Difficile en effet de se faire une place dans un effectif aussi fourni en internationaux.

 

Par ailleurs, il participa avec la sélection nationale aux JO de Los Angeles en 1984 (élimination au premier tour) mais se blessa aux adducteurs moins d'une semaine avant le départ de sa sélection au Mundial 1986. Alors qu'il lui restait 3 ans de contrat, il quitta les Girondins durant cette intersaison pour rejoindre Lens mais ne parvint pas à accomplir une carrière majeure.

 

En 1991, nous retrouvons trace de lui comme entraîneur des minimes des Girondins.

 
 
International Maroc A
 
 
         

 

Des problèmes cardiaques

 

Alors qu'il portait le maillot du Gazelec d'Ajaccio sous les ordres de l'ancien bordelais Guy Calléja, Hassan Hanini dut arrêter brutalement sa carrière en août 1988.

 

En mai 1988, il fut victime d'un petit malaise lors d'un stage de formation d'entraîneurs. Les médecins corses ne trouvèrent rien de très grave.

 

Mais le Franco-Marocain commençait à ressentir des signes qui l'inquiétèrent et décida de passer de consulter d'autres spécialistes. Il retourna à Bordeaux consulter des médecins qui possédaient des examens passés durant sa période bordelaise. En comparant les échographies, ils constatèrent un épaississement de la paroi cardiaque l'obligeant à stopper toute activité sportive.

 

Il devait fêter ses 30 ans quelques mois plus tard... Claude Bez lui proposa de s'orienter vers la formation, à Cap Girondins dans un premier temps, puis au centre.