Défenseur central

         
Défenseur très puissant au gabarit imposant, Mickaël Ciani possédait un excellent jeu de tête. Il était très à l'aise dans le combat, un peu moins dans la relance... Il était également très rapide.
         

 
           
NOM :   CIANI
Prénom :   Mickaël
Né le :   6 avril 1984 à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine)
     
    Taille : 1,89 m Poids : 88 kg
           

 
International France A
1 sélection
 
         
         
Au club de :   Juillet 2009 à Août 2012
     
En provenance de :
  FC Lorient (4 M€)
     
Club suivant :   SS Lazio Roma (1,5 M€)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  113
    10
Matches :   Buts :
     
         

Lorsque Mickaël Ciani débarqua à Bordeaux en 2009, il avait déjà bourlingué : RC Paris, Charleroi, Auxerre, Sedan et Lorient.

 

Engagé pour pallier le départ de Souleymane Diawara à Marseille, il fit des débuts remarqués avec les Girondins, notamment en Ligue des Champions (3 buts lors de la phase de poule). Il décrocha même une sélection en équipe de France. Mais toute l'équipe entraînée par Laurent Blanc, il connut une fin de saison très difficile.

 

Sous les ordres de Jean Tigana, il perdit sa place de titulaire. Il fallut l'arrivée de Francis Gillot durant l'été 2011 pour qu'il retrouva un bon niveau de performance et des statistiques intéressantes (35 matches et 2 buts).

 

Alors qu'il débuta une nouvelle saison avec les Girondins, il quitta finalement le club à la fin du mercato estival pour signer à la Lazio Rome.

 

 

 

 

La succession de Diawara

 

Souleymane Diawara parti à Marseille, les responsables bordelais se trouvaient devant un sacré problème à résoudre : par qui remplacer leur leader physique et moral de la défense ?

 

Multipliant les recherches tout azimut, ils ciblèrent plusieurs joueurs : Mickaël Ciani (Lorient), Adil Rami (Lille), Magid Bougherra (Glasgow Rangers) et Marko Basa (Lokomotiv Moscou). Laurent Blanc avait une préférence pour le Monténégrin et décida de prendre son temps avant de choisir.

 

Mais, ce furent des impératifs économiques qui poussèrent les Girondins à choisir le Lorientais, bien moins cher, en salaire et en indemnité de transfert. Après de longues tractations avec le club breton qui souhaitait obtenir 6 M€, le défenseur central s'engageait pour 4 ans et 4 M€, assorti de bonus.