Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

         

Milieu offensif droit

         
Joueur très technique, avec une formidable couverture de balle, il était également un spécialiste des coups francs directs. Râblé, il était très puissant sur ses jambes et ne craignait pas le contact physique. Ses prises de balle, ses appuis et ses dribbles dans les petits espaces faisaient merveille. Il savait transformer des ballons pourris en passes décisives.
         

           
NOM :   BENARBIA
Prénom :   Ali
Né le :   8 octobre 1968 à Oran (Algérie)
     
    Taille : 1,71 m Poids : 68 kg
           

         
Au club de :   Juillet 1998 à Juin 1999
     
En provenance de :
  AS Monaco (2,5 M€)
     
Club suivant :   Paris Saint-Germain FC (3 M€)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  32
    3
Matches :   Buts :
     
         

 

Après des débuts à Martigues, puis un passage réussi en Principauté, Ali Benarbia débarqua en Gironde.

 

Il s'intégra à merveille au collectif mis en place par Elie Baup, dans un rôle de meneur de jeu excentré sur le côté droit. Aux côtés de Laslandes, Wiltord et Micoud, il composait un quatuor offensif de très haut niveau. Il fut considéré comme le facteur X, celui qui amena la différence pour décrocher le 5ème titre national du club bordelais.

 

Élu meilleur joueur de L1, il décida néanmoins de quitter les Girondins pour le Paris SG, à la recherche de conditions financières plus favorables.

 
 
International Algérie A
 
 
         

 

 

"Nous allons être champions !"

 

Recruté à l'AS Monaco en juillet 1998, Ali Benarbia arriva en Gironde avec un discours très ambitieux. A peine eut-il mis les pieds dans le vestiaire bordelais qu'il promit à ses nouveaux coéquipiers le titre de champion de France.

Cette envie de gagner qu'il véhiculait se propagea au sein d'un effectif déjà composé d'une pléiade de bons joueurs. Il devint le patron sur le terrain et dans les vestiaires.

 

Le recrutement du Franco-Algérien fut assurément un coup de maître sur le marché des transferts. Sa qualité technique se maria à merveille avec la finesse d'un Micoud, l'altruisme d'un Laslandes et l'efficacité d'un Wiltord, ailier à l'origine et recentré par Elie Baup.