Milieu offensif gauche

         
Milieu offensif, Johan Micoud vécut dans l'ombre de Zinedine Zidane. S'il connut une belle carrière, il souffrit toujours de la concurrence avec le Marseillais. Excellent technicien, habile meneur de jeu, il possédait également un belle frappe. Excentré sur le côté gauche du milieu, il aimait revenir sur son pied droit pour déclencher une frappe ou une passe bien sentie. Ses entraîneurs ne pouvaient rien lui imposer sans lui expliquer le pourquoi du comment. Il avait un gros caractère et avait besoin de Michel Pavon notamment pour le canaliser.
         
 
           
NOM :   MICOUD
Prénom :   Johan
Né le :   24 juillet 1973 à Cannes (Alpes-Maritimes)
     
    Taille : 1,85 m Poids : 77 kg
           
         
Au club de :  

Juillet 1996 à Juin 2000

   

Juillet 2006 à Juin 2008

En provenance de :
  AS Cannes (2,5 M€)
    SV Werder Brême (3 M€)
Club suivant :   Parme AC (7,6 M€)
    Fin de carrière
     
BILAN STATISTIQUE
         
  252
    49
Matches :   Buts :
     
         

Formé à l'AS Cannes, Johan Micoud accomplit quatre belles saisons avec son club formateur avant de rejoindre en 1996 les Girondins de Bordeaux. Venu pour succéder à Zinedine Zidane parti à la Juventus de Turin, il débarqua dans un effectif chamboulé, placé sous la conduite de Rolland Courbis. Il enchaîna les prestations de qualité marquée par une belle 4ème place et une finale de Coupe de la Ligue.

 

La saison suivante, bien qu'il termina meilleur passeur du championnat, il connut aussi des problèmes de discipline (2 expulsions) et n'appartint pas au groupe chargé de gagner la Coupe du Monde 1998.

 

Mais le meilleur allait arriver : en 1998-1999, il connut l'année de la consécration. Champion de France 1999 avec les Girondins, il atteignit également les quarts de finale de coupe de l'UEFA, contre Parme. Après la trêve estivale de 1999, il reprit la compétition avec les Girondins et décrocha sa première sélection chez les Bleus. Il réalisa une belle saison en 1999-2000 qui se conclut par une victoire à l'Euro 2000. Champion d'Europe (1 match joué), il signa à Parme.

 

Mais l'histoire de Micoud avec les Girondins n'était pas terminée. En 2006, après quatre belles saisons au Werder Brême, il revint en Gironde. Il connut, sous la houlette de Ricardo, une saison saison moyenne (6ème place), conclue néanmoins par une victoire en coupe de la Ligue. Avec l'arrivée de Laurent Blanc, il termina sa carrière sur une belle note avec une place de vice-champion de France.

 

Il raccrocha définitivement les crampons en 2008, l'entraîneur bordelais ne comptant plus sur lui.

 
 
International France A
17 sélections
 
         

 

Dans l'ombre de Zidane

 

Même poste, même club formateur, même aisance technique, même second club : pas facile de se démarquer d'un personnage aussi charismatique que Zinedine Zidane !

 

Âgé d'un peu plus d'un an de moins que la future star du Real Madrid, Johan Micoud choisit, au sortir de sa formation cannoise, de rejoindre les Girondins, de préférence à l'Olympique de Marseille, Nantes, le PSG ou la Sampdoria de Gênes...

 

Là, comme l'avait fait Rolland Courbis avec ZZ, le technicien provençal le plaça dans les meilleures conditions pour qu'il afficha ses qualités techniques.

 

Mais, pour obtenir une reconnaissance internationale, le Cannois dut attendre l'été 1999, quelques mois après le fabuleux titre de champion de France.

 

Il avait 26 ans et souffrait d'appartenir à la même génération que Zinedine Zidane... Les 17 sélections obtenues sont un bien maigre total au regard de ses qualités...