Elie BAUP

ETAT-CIVIL

Né le :   17 mars 1955
à :   Saint-Gaudens (Haute-Garonne)
Nationalité :   Française
     

CARRIERE AUX GIRONDINS

Arrivé sur le banc le :  

29 décembre 1997

En provenance de :  

Adjoint, Girondins de Bordeaux

A remplacé :  

Guy Stéphan

     
A quitté le banc le :  

24 octobre 2003

Remplacé par :  

Michel Pavon

Conditions de son départ :  

Licenciement

     
Poste suivant :  

AS Saint-Etienne

     

SUR LE BANC DES GIRONDINS

Gardien de but amateur, Elie Baup dut mettre un terme à sa carrière de joueur dès l'âge de 20 ans, suite à un grave accident de la route. Devenu entraîneur, il fit ses preuves à Castelnaudary avant de signer comme formateur au Toulouse FC.

Après 7 ans passés dans la Ville Rose, il donna une nouvelle orientation à sa carrière en devenant entraîneur de la réserve de Saint-Etienne en 1991. En 1994, il succéda à Jacques Santini et devint entraîneur principal de l'ASSE.

 

Limogé en 1996, il retrouva un poste comme adjoint de Guy Stéphan aux Girondins de Bordeaux en juillet 1997. Mais les mauvais résultats de l'équipe poussèrent les dirigeants bordelais à renvoyer Stéphan. Jean-Didier Lange et Jean-Louis Triaud lui proposèrent le poste qu'il refusa par loyauté, ne voulant apparaître comme un intrigant. Mais devant l'insistance des deux présidents bordelais et les encouragements de Stéphan, il accepta la mission de relancer l'équipe première. Il se voyait à cette époque comme un intérimaire, préférant le poste de formateur ou d'adjoint. Lange n'avait, quant à lui, pas abandonné l'idée de faire venir un entraîneur de renom comme Luis Fernandez ou Jean Tigana.

 

Mais l'Ariégeois permit à Bordeaux de terminer à une honorable 5ème place en juin 1998. Ce fut le début d'une période faste pour l'entraîneur à la casquette. Il permit aux Girondins de décrocher leur 5ème titre de champion de France en 1999. Toujours bien placé, les marine et blanc remportèrent également une coupe de la Ligue en 2002.

 

Mais l'histoire d'amour entre Baup et les Girondins finit mal. Confrontés à une crise de résultats, les dirigeants bordelais limogèrent leur entraîneur en octobre 2003 et le remplacèrent par son capitaine, Michel Pavon. Après de longs démêlés judiciaires, les Girondins de Bordeaux furent condamnés par le tribunal des Prud'hommes à verser la somme de 2,6 M€ au technicien haut-garonnais.

STATISTIQUES AVEC LES GIRONDINS

toutes compétitions confondues

274
matches

 

1.71
point par match

PALMARES

         

Champion de France

1999

Vainqueur de la

Coupe de la Ligue

2002

Finaliste de la

Coupe de la Ligue

1998