Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

         

Gardien de but

 

         
Gardien de but sûr, Jean-Guy Astresses était très souple et possédait beaucoup de classe. Il était bien plus qu'une doublure !
         

 
           
NOM :   ASTRESSES
Prénom :   Jean-Guy
Né le :   24 juin 1929 à Bordeaux (Gironde)
Décédé le :   3 avril 2020
    Taille : 1,78 m
Poids : 78 kg
           

 
International France Amateurs
 
 
         
         
Au club de :   Juillet 1949 à Juin 1957
     
En provenance de :
  Coqs Rouges Bordeaux
     
Club suivant :   Fin de carrière
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  10
    -
Matches :   Buts :
     
         

 

Formé aux Coqs Rouges de Bordeaux, Jean-Guy Astresses signa aux Girondins en 1949. Doublure du gardien international Pierre Bernard, il ne débuta en D1 qu'en 1951. Néanmoins c'était lui le dernier rempart bordelais en juin 1950, lors de la finale de la Coupe Latine, perdue face au Benfica Lisbonne. Il n'avait pas signé de contrat professionnel avec les Girondins préférant achever ses études de chirurgien-dentiste.

 

Au total, il ne disputa qu'une dizaine de rencontres avec Bordeaux mais fut performant à chacune de ses apparitions sous le maillot marine et blanc. Son "malheur" était d'être dans l'ombre de Bernard car il aurait pu être titulaire dans beaucoup de formations de D1.

 

Champion de France amateurs avec l'équipe coachée par Santiago Urtizberea, il fut également finaliste de la Coupe de France en 1955 avec les professionnels. Malheureusement, il ne put empêcher la lourde défaite face au LOSC (5-2). A sa décharge, il souffrait d'une blessure à la main dès la première mi-temps. Il arrêta sa carrière avec les professionnels après ce revers mais il poursuivit dans les rangs amateurs du club.

 

Bordeaux battu en finale d'une Coupe d'Europe

 

Organisée entre 1949 et 1957, la Coupe Latine était une compétition qui préfigurait des coupes européennes qui allaient naître par la suite. Elle se déroulait en fin de saison et mettait aux prises les clubs fraîchement sacrés champions d'Espagne, d'Italie, du Portugal et de France. Ce fut à ce titre que les Girondins, récents champions de France, y prirent part en juin 1950.

 

Pour disputer la finale face au Benfica Lisbonne, les marine et blanc avaient leurs deux gardiens, Gustave Depoorter et Christian Villenave, sur le flanc. Ils rappelèrent alors leur ancien gardien, joueur du Toulouse FC depuis 1947, Abderrahman Ibrir. Quant à Jean-Guy Astresses, il effectua le déplacement comme remplaçant.

 

Mais les adversaires des Girondins remirent en question la qualification d'Ibrir. Aussi, Astresses, habituellement gardien de la CFA, étudiant en dentaire, fut propulsé sur le devant de la scène. Après une qualification en 1/2 finale face à l'Atletico Madrid (4-2), les Girondins retrouvèrent le Benfica Lisbonne en finale. Après un premier match nul (3-3), la finale fut rejouée une semaine plus tard.

 

Menant 1-0 à une minute de la fin, les Bordelais encaissèrent le but égalisateur qui les conduisit en prolongation. Le match désigna un vainqueur avec un but en or... à la 147e minute, sur un but litigieux de Julinho qui avait balancé Astresses avant de marquer...