NOM :   GORI
Prénom :   Aimé
Né le :   4 avril 1936 à Serémange-Erzange (Moselle)
Décédé le :   11 février 2002
    Taille : 1,74 m
Poids : 71 kg
           

         

Avant-centre

Milieu offensif

         
Reconnu pour son caractère très accrocheur et de gagneur, Aimé Gori était un joueur adroit devant le but.  Remarquable technicien, il disposait également d'un souffle inépuisable. Son tempérament impulsif lui joua parfois des tours et ses sorties nocturnes l'empêchèrent peut-être d'atteindre le Graal, à savoir la sélection nationale.
         
 
International France B
 
 
         
         
Au club de :   Juillet 1960 à Novembre 1964
     
En provenance de :
  FC Grenoble
     
Club suivant :   FC Rouen
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  144
    63
Matches :   Buts :
     
         

Après des débuts dans les clubs lorrains de Hayange puis de Rehon, Aimé Gori fut repéré par les dirigeants roubaisiens au sein de la base aérienne de Nancy. Il demeura un an dans le Nord où il joua aux côtés notamment de Claude Rey, son futur partenaire bordelais. Il ne resta qu'un petit mois à Lyon poussé dehors par l'arrivée de N'Jo-Léa. Il émigra alors vers Grenoble, où il se révéla véritablement dans l'antichambre de la D1.

 

En 1960, il signa pour les Girondins. Après des débuts timides durant lesquels il lui était reproché de trop porter le ballon et de freiner les contre-attaques, il souhaita quitter le club. Mais devant l'absence de clubs désirant l'accueillir, il resta à Bordeaux durant l'intersaison 1961. Grand bien lui en pris puisqu'il participa activement à la remontée du club en 1962. Il laissa son nom dans l'histoire du club girondin lorsque, à la veille du Réveillon de la Saint-Sylvestre 1962, il inscrivit un quintuplé face à Rennes.

 

Aux portes de l'équipe de France, il prit une part importante également dans la montée en puissance bordelaise puisqu'il disputa une finale de Coupe de France (1964) et appartint à l'équipe vice-championne en 1965. Néanmoins, il ne termina pas la saison en Gironde puisqu'en novembre 1964 il fut échangé avec Jean-Louis Leonetti. Il poursuivit ainsi sa carrière à Rouen, avant de terminer à Reims.

 

 

Gori-Robuschi, les complices

 

Aimé Gori arriva aux Girondins en juin 1960. Il se lia rapidement d'amitié avec Laurent Robuschi, déjà présent au club depuis l'année précédente.

 

Sur le terrain, Gori, l'avant-centre, et Robuschi, l'ailier gauche, devinrent vite complémentaires et complices. En effet, dès leur première saison commune sous le maillot marine et blanc, ils firent trembler les filets à 48 reprises. Les Girondins n'accédèrent pas à la Première division mais ils avaient trouvé un duo très efficace.

 

Salvador Artigas, l'entraîneur bordelais, les mit dans les conditions idéales pour qu'ils entraînèrent dans leur sillage le reste de l'effectif. La saison 1961-1962 fut moins prolifique pour le duo (20 buts) mais déboucha sur une accession en D1.

 

En Première division, ils trouvèrent leur rythme de croisière et enchaînèrent les bonnes performances avec 38 buts inscrits. Leur dernière saison de collaboration fut moins efficace (21 buts).

 

Mais outre ces excellentes relations sur le terrain, Gori et Robuschi étaient également comme des larrons en foire quand il s'agissait d'effectuer des virées nocturnes dans Bordeaux.