Milieu relayeur gauche

         
Bruno Cheyrou était un joueur complet avec une belle technique de gaucher et des qualités physiques intéressantes. Il était polyvalent puisqu'il pouvait jouer milieu relayeur, milieu défensif ou milieu gauche. Il ne lui manquait qu'un soupçon de vitesse pour passer un cap supplémentaire.
         
 
           
NOM :   CHEYROU
Prénom :   Bruno
Né le :   10 mai 1978 à Suresnes (Hauts-de-Seine)
     
    Taille : 1,85 m
Poids : 80 kg
           
 
International France A
3 sélections
 
         
         
Au club de :   Juillet 2005 à Juin 2006
     
En provenance de :
  Liverpool FC (prêt)
     
Club suivant :   Stade Rennais FC
     
     
BILAN STATISTIQUE
  30
    1
Matches :   Buts :
     
         
         
         
         

Issu de l'école de foot du RC Paris, Bruno Cheyrou termina sa formation au LOSC et débuta en Ligue 1. Ses bonnes prestations lui valurent d'être recruté par Liverpool avec qui il joua 38 matches en deux saisons.

 

Mais en manque de temps de jeu, il fut prêté aux Girondins lors de la saison 2005-2006. Il réalisa des performances intéressantes. Avec Ricardo, il retrouva son meilleur niveau et prit une part prépondérante dans la seconde place décrochée par les Girondins.

 

Néanmoins, cherchant à renégocier le montant de son transfert, Bordeaux ne leva pas son option d'achat. Il retourna à Liverpool avant de signer à Rennes.

 

 

Pourquoi les Girondins n'ont-ils pas

levé l'option d'achat ?

 

Arrivé en provenance de Liverpool sous la forme d'un prêt d'un an avec option d'achat (1 M€) en juillet 2005, Bruno Cheyrou ne fut pas recruté définitivement un an plus tard.

 

Pourtant les Girondins de Ricardo avaient réussi à décrocher un billet pour la Ligue des champions. Et le joueur de Liverpool avait fait plutôt bonne figure. Après une première moitié de saison où il fréquenta plus souvent qu'il ne l'aurait voulu le banc des remplaçants, il devint progressivement le premier choix pour être associé au Brésilien Fernando. Rio Mavuba en fit par moment les frais.

 

Après envisagé au printemps de prolonger le bail de Cheyrou en Gironde, les dirigeants bordelais révisèrent leur point de vue. Alertés par les difficultés physiques observées en fin de championnat, ils doutèrent de sa capacité à enchaîner les matches lors de la saison suivante. Mais le président Triaud engageait surtout une partie d'échecs avec les Anglais pour obtenir l'arrivée sans indemnité de Cheyrou. Il la perdit...