Attaquant

         
Attaquant au physique impressionnant, Nambatingue Toko pesait énormément sur les défenses. Bon joueur de tête, il savait aussi bien jouer en pivot (grâce à sa couverture de balle) qu'en joueur prenant les espaces. Néanmoins il était maladroit devant le but.
         

 
           
NOM :   TOKO
Prénom :   Nambatingue
Né le :   21 août 1952 à N'Djamena (Tchad)
     
    Taille : 1,87 m Poids : 80 kg
           

 

International Tchad A

 
 
         
         
Au club de :  

Juillet 1978 à Octobre 1978

     
En provenance de :
  OGC Nice
     
Club suivant :   RC Strasbourg (prêt)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  9
    1
Matches :   Buts :
     
         

Découvrant le football dans les rues de N'Djaména, Nambatingue Toko fut repéré par un coopérant français, supporter du FC Grenoble. Les dirigeants isérois le firent venir en décembre 1973. Mais paralysé par le froid hivernal de l'Isère, il rejoignit l'US Albi (D3) où il termina deuxième meilleur buteur du groupe Sud. Lors d'une rencontre face à la réserve de l'OGC Nice, il brilla de mille feux et signa en 1976  sur la Côte d'Azur. Il y accomplit des prestations remarquées. Mais l'éviction de l'entraîneur Vlatko Markovic remit en question sa place de titulaire au sein de l'équipe azuréenne.

 

Alerté par cette situation, Didier Couécou vint aux nouvelles. Et durant l'été 1978, le Tchadien accepta le challenge proposé par Claude Bez, le nouveau président des Girondins de Bordeaux. Mais au bout de 3 mois, en octobre, il demanda à quitter le club, ne parvenant pas à s'adapter au système de jeu et aux méthodes de Luis Carniglia. Il n'attendit pas longtemps avant de trouver un nouveau point de chute, sous la forme d'un prêt : le RC Strasbourg.

 

Il participa modestement à l'obtention du titre de champion de France sous les couleurs du Racing. A la fin de la saison 1978-1979, il refusa de retourner en Gironde et atterrit à Valenciennes. Mais ce fut surtout sous le maillot du PSG qu'il se mit en évidence.