Gardien de but

         
 
         

 
           
NOM :   RUFFIER
Prénom :   Richard
Né le :   25 août 1959 à Marseille (Bouches-du-Rhône)
     
    Taille : 1,84 m Poids : 78 kg
           

         
Au club de :  

Juillet 1982 à Juin 1984

     
En provenance de :
  Nîmes Olympique
     
Club suivant :   AS Béziers
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  27
    -
Matches :   Buts :
     
         

Formé au Nîmes Olympique, Richard Ruffier s'affirma rapidement comme l'un des plus grands espoirs de sa génération au poste de gardien de but. International Espoirs, il fut même convié par Michel Hidalgo à un rassemblement des Bleus en 1982. Comme les Girondins connaissaient des problèmes avec leurs différents gardiens (Pantelic, Delachet), ils pensèrent trouver en Richard Ruffier la solution.

 

Il effectua un magnifique début de saison avant de connaître un sérieux passage à vide et une opération du ménisque. Christian Delachet retrouva sa place dans les cages début 1983. Aimé Jacquet ne lui redonna plus jamais le poste de titulaire, installant définitivement son concurrent, en attendant la venue de Dominique Dropsy en 1984.

 

Conscient qu'il n'avait plus rien à espérer en Gironde, Richard Ruffier s'engagea avec l'AS Béziers.

 
 
International France Espoirs
18 sélections
 
         

 

Un problème mental

 

Arrivé en juillet 1982 auréolé de prestations de très grande qualité avec le Nîmes Olympique, Richard Ruffier débarquait aux Girondins avec beaucoup de sérénité et de confiance.

 

Hélas pour lui, les premiers matches qu'il dut disputer sous le maillot marine et blanc ne furent pas très simples à gérer. Si les Girondins accomplirent des exploits en Coupe d'Europe contre CZ Iena ou Hajduk Split, Ruffier encaissa de nombreux buts qui entamèrent son capital confiance. L'élimination face à Craiova continua de l'enfoncer. Les éléments se liguèrent contre lui, la malchance ne l'épargna pas tout comme les blessures.

 

Bien que soutenu en interne, le jeune gardien sentit la réticence du public et des médias à son égard. Dès lors Christian Delachet puis Dragan Pantelic revinrent en grâce et prirent le relais lors de la deuxième partie de saison.