Ailier gauche

         
Rapide, bon dribbleur, François Kamano est un attaquant vif et percutant. Joueur de première intention, il peut éliminer facilement les défenseurs adverses. Néanmoins, il perd ses moyens quand il est cantonné dans un rôle trop précis. D'autre part, il éprouve de grosses difficultés à participer au travail collectif de récupération de balle...
         

 
           
NOM :   KAMANO
Prénom :   François
Né le :   2 mai 1996 à Conakry (Guinée)
     
    Taille : 1,75 m Poids : 74 kg
           

         
Au club de :   Juillet 2016 à Août 2020
     
En provenance de :
  SC Bastia (2,5 M€)
     
Club suivant :   Lokomotiv Moscou (5,5 M€)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  138
    30
Matches :   Buts :
     
         

Remarqué par les dirigeants corses dans les rangs du FC Satellite, François Kamano rejoignit le SC Bastia en janvier 2014.

 

Dès qu'il put fouler les pelouse de L1, il se mit rapidement en évidence, alertant les recruteurs bordelais qui le firent signer en 2016. Dans l'équipe entraînée par Jocelyn Gourvennec, il accomplit une première saison correcte.

 

Le reste de sa carrière bordelaise fut marquée sous le sceau de l'irrégularité. Auteur de fulgurances (trop rares), il était capable de disparaître de la circulation durant plusieurs semaines. Utilisé parfois comme piston droit dans le 3-4-3 de Paulo Sousa, il perdit le fil et déçut énormément les supporters bordelais.

 

A un an de la fin de son contrat, il fut transféré en Russie, au Lokomotiv Moscou, après des transferts ratés vers Monaco, Gênes ou Liverpool (?) lors des intersaisons précédentes...

 
 

International Guinée A

 
 
         

 

Un parcours semé d'embûches

 

François Kamano avait toujours rêvé jouer en Europe. Pour y parvenir, ce fils d'un professeur de biologie n'avait pas hésité à quitter sa famille pour accomplir les 2 heures de route qui le séparaient de Conakry. Il intégra l'académie du FC Satellite, club de la capitale guinéenne.

 

Adolescent, il tenta de rentrer dans le centre de formation de Villareal et du Stade Rennais. En vain, il fut recalé du fait de son jeune âge.

 

Il dut attendre d'avoir près de 18 ans pour être remarqué par le Sporting de Bastia, en janvier 2014. Mais il n'était pas au bout de ses peines puisque, en attendant sa majorité et l'obtention d'un visa, il fit un crochet... en Suède, à Solna. Ce ne fut qu'en juin 2014 qu'il put enfin intégrer les rangs du club corse.