Arrière latéral droit

         
Défenseur latéral moderne, François Grenet avait conservé la technique et les gestes de l'attaquant qu'il était durant sa formation. Porté vers l'attaque, il pêchait parfois dans son positionnement défensif mais comblait ses lacunes par un engagement de tous les instants.
         
 
           
NOM :   GRENET
Prénom :   François
Né le :   8 mars 1975 à Bordeaux (Gironde)
     
    Taille : 1,80 m
Poids : 75 kg
           
 
International France Espoirs
5 sélections
 
         
         
Au club de :   Juillet 1989 à Janvier 2002
     
En provenance de :
  Aviron Bayonnais FC
     
Club suivant :   Derby County (4,2 M€)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  247
    4
Matches :   Buts :
     
         

Formé à l'Aviron Bayonnais, François Grenet fit l'objet d'une cour assidue de la part de pas moins de 14 clubs. Il choisit Bordeaux, sa ville natale, de préférence notamment à Nantes et à Auxerre, pourtant plus performants en matière de formation.

 

Il intégra logiquement le centre de formation des Girondins à l'âge de 14 ans. Il y fit toutes ses classes et connut toutes les sélections nationales de jeunes en position d'attaquant.

 

Lorsqu'il accomplit ses débuts en L1, il fut replacé dans un premier temps au milieu de terrain, puis en défense. Il prit part de façon modeste à l'épopée européenne de 1996. Mais auteur d'une progression régulière, il devint titulaire la saison suivante. Il participa à la conquête du titre 1999 mais il fut ensuite de moins en moins utilisé par Elie Baup qui lui préférait David Jemmali.

 

Il quitta son club de toujours en janvier 2002 pour rejoindre la Premier League.

 

 

Un destin aux Girondins tout tracé

 

Petit-fils de Jean Dauger, un des meilleurs 3/4 de l'histoire du rugby français, François Grenet avait préféré choisir le football. Et ce fut aux Girondins qu'il accomplit l'essentiel de sa carrière professionnelle.

 

Plusieurs signes l'encourageaient en effet à choisir le maillot frappé du Scapulaire. Né à deux pas du Parc Lescure en 1975, il baigna dans une famille d'amoureux des Girondins. En effet, son autre grand-père fut abonné au club marine et blanc jusqu'à sa mort, à l'âge de 88 ans.

 

D'autre part, son père, Jean Grenet, maire de Bayonne, était un ami de Claude Bez. Egalement médecin, il multiplia les allers-retours entre le Pays Basque et Bordeaux durant la formation de son fils et tint ainsi un rôle important dans sa réussite.

 

Mais sa réussite professionnelle, François Grenet la doit avant tout à son travail et à sa farouche volonté de s'imposer dans le sport qu'il avait choisi.