Milieu défensif droit

Arrière latéral droit

         
Joueur de couloir droit, Julien Faubert appréciait occuper le poste de défenseur latéral. Cela lui permettait de partir de loin et de venir porter le danger dans le camp adverse, grâce à sa vitesse. En revanche, sa technique était rudimentaire tout comme sa rigueur défensive et son sens du placement.
         

 
           
NOM :   FAUBERT
Prénom :   Julien
Né le :   1er août 1983 au Havre (Seine-Maritime)
     
    Taille : 1,80 m Poids : 75 kg
           

 
International France A
1 sélection
 
         
         
Au club de :   Juillet 2004 à Juin 2007
    Janvier 2013 à Juin 2015
En provenance de :
  AS Cannes
    Elazigspor
Club suivant :   West Ham United (9 M€)
    Sans club
     
BILAN STATISTIQUE
         
  134
    11
Matches :   Buts :
     
         

Formé à l'AS Cannes, Julien Faubert rejoignit les Girondins durant l'été 2004. Il s'imposa très rapidement dans le couloir droit et débuta même en équipe de France deux ans plus tard.

 

Après trois saisons plutôt réussies avec Bordeaux, il signa à West Ham. Mais son expérience en Premier League fut un échec, tout comme son passage au Real Madrid ou en Turquie.

 

Il revint en Gironde pour s'entraîner avec l'équipe réserve et durant les dernières heures du mercato hivernal 2013, il s'engagea avec le club bordelais. Durant deux ans et demi, il ne fit plus d'étincelles et ce fut sans surprise que son contrat ne fut pas prolongé en juin 2015, le laissant sans club.

 

 

Un incroyable transfert au Real Madrid

 

Ce fut l'un des transferts les plus inattendus de ces dernières décennies. En janvier 2009, Julien Faubert passait de West Ham au Real Madrid. La suite, c'est l'ancien bordelais qui la raconte pour Footmercato :

 

« Nous étions avec l'équipe dans le bus direction Upton Park. Je reçois un coup de fil d'un Français qui travaille au Real Madrid et qui me dit : "salut, je travaille pour le Real et nous voulons te parler." Je lui réponds que j'ai un match important à préparer et que je n'ai pas le temps pour ces conneries. J'éteins mon téléphone, nous jouons le match et quand je le rallume, je vois 30 SMS et 50 messages sur mon répondeur. C'est là que j'ai su que c'était sérieux. J'ai appelé mon agent et il m'a dit qu'on devait discuter avec le Real Madrid, qui avait envoyé des représentants dans un hôtel à Heathrow. C'était le dernier jour du marché des transferts, nous y sommes allés et avons commencé les négociations. » Et de poursuivre : « Je ressentais beaucoup de choses, mais j'étais heureux, c'est le Real Madrid quand même ! Quand je me suis rendu compte que c'était bien vrai, je priais pour que les négociations se passent bien. En réalité, ils voulaient Antonio Valencia mais il s'était engagé pour Manchester United, et j'étais le deuxième choix ». Avant de conclure :  malgré les railleries que j’ai pu entendre, surtout de la France, ça a été une expérience extraordinaire même si j’ai peu joué. ".