Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

 
           
NOM :   DORTOMB
Prénom :   Réginald
Né le :   13 septembre 1945 à Tourcoing (Nord)
     
    Taille : 1,76 m Poids : 74 kg
           

         

Avant-centre

         
Pouvant également évoluer comme milieu offensif, Réginald Dortomb était un joueur à la technique complète. Clairvoyant, il était également rapide.
         
 
International France Espoirs
 
 
         
         
Au club de :   Juillet 1969 à Décembre 1969
     
En provenance de :
  FC Rouen
     
Club suivant :   Nîmes Olympique (prêt)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  8
    1
Matches :   Buts :
     
         

Attaquant débutant sa carrière en Normandie, à Rouen, Réginald Dortomb fut transféré aux Girondins en 1969, en même temps que son coéquipier normand Betta.  Quant à Dubouil, il fit le chemin inverse, sous forme de prêt.

 

Mais Dortomb ne resta que quelques mois à Bordeaux, peu utilisé par Jean-Pierre Bakrim.

 

Ne se plaisant pas en Gironde, il fut prêté à Nîmes jusqu'à la fin de la saison. puis il signa à Ajaccio. En Corse, il fit des étincelles puisqu'il figure encore parmi les meilleurs buteurs de l'histoire de l'ACA. Il connut ensuite des expériences à Rennes, Avignon et Le Havre.

 

 

Son transfert à Ajaccio

 

Sous contrat avec Bordeaux jusqu'en 1972, Réginald Dortomb ne se plaisait pas au sein de l'effectif des Girondins. Aussi, en décembre 1969, quelques mois seulement après son arrivée,  il  fut prêté à Nîmes. A la fin de la saison, il partit en vacances convaincu d'être toujours dans le Gard à la reprise, grâce à un accord entre Bordeaux et Nîmes. Mais à son retour, il apprit que son contrat n'avait pas été homologué par le Groupement (ex-LFP).

Les dirigeants bordelais lui demandèrent de revenir en Gironde. Mais Dortomb avait décidé de ne plus remettre les pieds à Bordeaux. Il obtint gain de cause et fut transféré à l'AC Ajaccio, se retrouvant dans une équipe de joueurs qualifiés de laissés pour compte, comme Baratelli ou Le Roy.