Avant-centre

         
Attaquant au physique peu courant, Cheick Diabaté fut très souvent l'objet de moqueries de la part des spécialistes. Emprunté techniquement, le grand Malien n'en était pas moins un buteur assez efficace, même s'il lui arrivait de manquer des occasions de buts toutes faites.
         

 
           
NOM :   DIABATE
Prénom :   Cheick
Né le :   25 avril 1988 à Bamako (Mali)
     
    Taille : 1,94 m Poids : 88 kg
           

 
International Mali A
 
 
         
         
Au club de :   Juillet 2006 à Juin 2016
     
En provenance de :
  CSK Bamako
     
Club suivant :   Osmanlispor FK
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  152
    66
Matches :   Buts :
     
         

Formé au Centre Salif Keita au Mali comme Mahamadou Diarra ou Seydou Keita, Cheick Diabaté, âgé de 18 ans, rejoignit la France et le centre de formation des Girondins en 2006.

 

Il fut prêté à l'AC Ajaccio (2008-2009) puis à Nancy (2009-2010), deux prêts probants puisqu'il marqua de nombreux buts en Ligue 2.

 

Assez mûr pour désormais prétendre à jouer aux Girondins, il effectua des entrées en jeu particulièrement remarquées lors de la saison 2010-2011. Les saisons suivantes, il parvint à tirer le plus souvent son épingle du jeu et à jouer de plus en plus souvent. À la pointe de l'attaque, il marqua 50 buts en championnat.

 

Durant l'été 2016, l'idée d'un départ se fit jour dans l'esprit du grand Malien. Il signa pour le club turc d'Osmanlispor. Il connut ensuite des expériences plus ou moins exotiques à Metz, à Benevento, aux EAU et en Iran.

 

 

"Le Peter Crouch malien"

 

Au début de la saison 2013-2014, Alain Bénédet, entraîneur adjoint de Francis Gillot, déclarait : "Je n'avais jamais connu un attaquant aussi dégingandé. Dans son style, je ne vois que Peter Crouch [attaquant anglais] !"

 

Mais après des débuts trois ans plus tôt qui firent sourire les observateurs, force était de constater que le géant Malien avait accompli d'énormes progrès. Ses déplacements étaient bien meilleurs, tout comme sa conservation du ballon, son intelligence de jeu. Il était devenu un point de fixation pour son équipe. Eric Bédouet eut également une importance cruciale dans les progrès observés. Il lui fit travailler ses appuis ainsi que sa coordination et lui insuffla beaucoup de confiance.

 

Enfin, son entente avec Henri Saivet, déjà travaillée au centre de formation, fut un des points forts du jeu offensif des Girondins, vainqueurs de la Coupe de France 2013.