Milieu offensif

         
Milieu de terrain polyvalent, Vikash Dhorasoo possédait un bagage technique intéressant. Très actif, il était capable de couvrir beaucoup de terrain. Il évoluait dans un registre de passeur. Son efficacité devant le but était son gros point faible.
         
 
           
NOM :   DHORASOO
Prénom :   Vikash
Né le :   10 octobre 1973 à Harfleur (Seine-Maritime)
     
    Taille : 1,68 m Poids : 61 kg
           
 
International France A
18 sélections
 
         
         
Au club de :   Août 2001 à Juin 2002
     
En provenance de :
  Olympique Lyonnais (prêt)
     
Club suivant :   Olympique Lyonnais (retour de prêt)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  40
    2
Matches :   Buts :
     
         

Formé au Havre AC, Vikash Dhorasoo fut recruté en 1998 par l'Olympique Lyonnais, club qui dominait la L1.

 

En délicatesse avec l'entraîneur rhodanien, Jacques Santini, et avec une partie du vestiaire lyonnais, il demanda à être prêté en août 2001. L'arrivée d'Eric Carrière fut le facteur déclencheur de son départ de l'OL. Son choix se porta sur les Girondins de Bordeaux de préférence au FC Nantes (dans le cadre de la venue de Carrière). Il accomplit une saison correcte couronnée par de nombreuses passes décisives pour Pedro Miguel Pauleta et par une victoire en Coupe de la Ligue en 2002. Le plus souvent utilisé sur le côté droit du milieu, il influa cependant trop peu sur le jeu bordelais pour convaincre les dirigeants bordelais de lever l'option d'achat

 

Les Girondins ne pouvant trouver un accord pour prolonger son aventure bordelaise, et Dhorasoo n'étant pas non plus enclin à rester, il retourna à Lyon. Sa carrière se poursuivit en 2004 au Milan AC, au PSG puis à Livourne.

 

 

S'échapper du contexte lyonnais

 

Les Girondins étaient depuis plusieurs années sur la piste de Vikash Dhorasoo. En 1997, celui-ci était déjà tout en haut de la liste des recruteurs bordelais.

 

Alors quand le milieu bruissait de rumeurs de problèmes relationnels au sein de l'Olympique Lyonnais, Bordeaux tenta à nouveau sa chance. Les relations conflictuelles avec Jacques Santini poussèrent le milieu lyonnais à accepter un prêt en Gironde. Il faut dire que Grégory Coupet, le gardien lyonnais, ne portait pas dans son coeur son coéquipier. Il n'hésitait pas notamment à refuser d'arrêter ses frappes de balle à l'entraînement. Fâché avec une partie du vestiaire, un départ était inéluctable.

 

Ambiance, ambiance...