Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

         

Arrière latéral droit

Arrière latéral gauche

         
 
         

 
           
NOM :   ARANA GOROSTEGUI
Prénom :   José
Né le :   27 avril 1911 à Deba (Espagne)
Décédé le :   29 janvier 1971
    Taille : -
Poids : -
           

 
International Espagne A
 
 
         
         
Au club de :   Septembre 1937 à Décembre 1938
     
En provenance de :
  CA Osasuna
     
Club suivant :   Excelsior Roubaix Tourcoing
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  -
    -
Matches :   Buts :
     
         


Défenseur espagnol, José Arana Gorostegui fut un joueur qui défendit les couleurs du Deportivo Alaves, du FC Barcelone et d'Osasuna. Mais, en 1936, la guerre civile éclata de l'autre côté des Pyrénées. Contraint de s'exiler, il trouva refuge, comme nombre de compatriotes, en Gironde.

 

Il intégra les rangs des Girondins en septembre 1937. Le duo de défenseurs qu'il composa avec son compatriote Mancisidor s'affirma comme l'un des tout meilleurs de France. Mais, le nombre d'étrangers étant limité, il ne put rester très longtemps sous les couleurs marine et blanc. Il quitta Bordeaux en décembre 1938 en direction de Roubaix.

 

Resté peu de temps en Gironde, Arana eut néanmoins d'occasion de faire admirer tout son talent : il fut sélectionné par le quotidien Sud-Ouest, parmi les meilleurs arrières latéraux droits, au moment d'élire la meilleure équipe du siècle.

 

 

Son départ à Roubaix

 

A la fin de l'année 1938, les dirigeants de l'Excelsior de Roubaix Tourcoing, club de Première division, cherchaient à recruter un arrière latéral droit. Dans leur viseur, le Bordelais Mancisidor, qui évoluait en Deuxième division... 

 

Mais une fois venus le voir jouer de visu, ils se rendirent compte que leurs informations étaient erronées et que Mancisidor était un latéral gauche. Mais l'accord qu'ils avaient trouvé avec leurs homologues bordelais resta valable puisqu'ils se positionnèrent sur l'arrière latéral droit bordelais, à savoir Arana.

 

Les Girondins accordèrent au défenseur espagnol un bon de sortie pour la somme de 50 000 F. Un milieu offensif droit, un dénommé René Droesch, fit le chemin en sens inverse. Il permettait de combler une lacune dans l'effectif bordelais dans ce secteur de jeu et de fixer définitivement Santiago Urtizberea dans l'axe.

 

Mais Bordeaux perdait assurément l'un des meilleurs défenseurs vus durant l'entre-deux-guerres en France.  Son départ eut des répercussions immédiates avec une large défaite bordelaise face au Stade Rennais (1-7).

 

La ligne Maginot bordelaise Mancisidor-Arana était disloquée !