Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

 
           
NOM :   ANDRE
Prénom :    
Né le :   27 septembre 1990 à Cabo Frio (Brésil)
     
    Taille : 1,84 m Poids : 77 kg
           

         

Attaquant

         
Attaquant racé, André était réputé pour être un élément présent dans la surface et adroit devant le but... mais pas aux Girondins !
         
 
International Brésil A
4 sélections
 
         
         
Au club de :   Janvier 2011 à Juin 2011
     
En provenance de :
  Dynamo Kiev (prêt)
     
Club suivant :   Dynamo Kiev (retour de prêt)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  8
    0
Matches :   Buts :
     
         


Jeune espoir brésilien, coéquipier de Neymar au FC Santos, André fit un passage "remarqué" aux Girondins. Arrivé lors du mercato hivernal 2011 pour redonner des couleurs à une attaque bordelaise en berne, il ne disputa que 8 matches et ne parvint pas à inscrire le moindre but.

 

Les dirigeants bordelais ne levèrent évidemment pas l'option d'achat fixée à 8 M€ pour un joueur plus attiré par le dance floor que par les terrains d'entraînement. Mais le problème essentiel était qu'il était parti trop tôt en Europe. Il retourna au Dynamo Kiev avant d'entreprendre une tournée des clubs brésiliens (6 clubs).

 

 

Une énigme !

 

Attaquant prometteur du FC Santos, André brillait sur le front de l'attaque, associé à Neymar. Auteur de 13 buts, il était le deuxième meilleur buteur du club, derrière le futur Parisien.

 

Le Dynamo Kiev le recruta alors qu'il n'avait qu'une expérience très réduite chez les professionnels. Bien entendu, son acclimatation fut très difficile en Ukraine. Il ne joua pas mais continua, et c'est le plus notable, à bénéficier de la confiance de Mano Menezes, le sélectionneur brésilien.

 

Jean Tigana qui avait effectué un voyage au Brésil durant l'été 2010 avait coché son nom. Compte tenu de l'impossibilité de recruter son choix n°1, Kevin Gameiro, il poussa auprès de ses dirigeants pour qu'ils obtinrent son prêt.