NOM :   NIANG
Prénom :   M'Baye
Né le :   19 décembre 1994 à Meulan-en-Yvelines (Yvelines)
     
    Taille : 1,84 m Poids : 75 kg
           
         

Attaquant

         
Attaquant qui possède toutes les qualités de l’attaquant moderne, de la force physique à la vitesse en passant par la frappe lourde, M'Baye Niang pêche surtout dans l'aspect mental de son métier. Son ego surdimensionné et son absence de remise en question lui ont souvent joué des tours et empêché d'accomplir une carrière conforme à son potentiel.
         
         
Au club de :  

Septembre 2021 à Juin 2022

     
En provenance de :
  Stade Rennais FC
     
Club suivant :   Sans club
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  23
    7
Matches :   Buts :
     
         

Né dans les Yvelines dans une famille sénégalaise, M'Baye Niang débuta le football dans le petit club de Basse-Seine Les Mureaux avant de rejoindre l'AS Poissy. Repéré par le Stade Malherbe de Caen, il intégra le centre de formation du club normand en 2008. Il y fit ses classes, ponctuées par des sélections en équipe de France U16 (6 sélections) et U17 (8 matches). Surclassé, il débuta en équipe réserve (CFA) à l'âge de 15 ans ! Ses brillantes prestations et son potentiel lui valurent de signer son premier contrat professionnel en février 2011.

 

Quelques mois plus tard, l'entraîneur caennais Franck Dumas le lança en Ligue 1 alors qu'il n'avait pas encore 17 ans. Sa précocité attira les recruteurs de clubs étrangers. Après un essai infructueux à Arsenal, il fut finalement transféré au Milan AC en août 2012.

 

En Lombardie, M'Baye Niang joua quelques rencontres lors de sa première saison, mais, face à sa faiblesse de temps de jeu, dut se résoudre en janvier 2014 à se faire prêter sans option d'achat à Montpellier. Après une demi-saison convenable dans l'Hérault, il retourna au Milan AC où son horizon était toujours bouché. Aussi, il accepta un nouveau prêt, au Genoa CFC, en janvier 2015. Le club ligure ne leva pas son option d'achat et Niang retourne au Milan AC. Prolongé, il continua à jouer les utilités jusqu'en janvier 2017, où il fit de nouveau l'objet d'un prêt, cette fois-ci en Premier League, à Watford.

 

Ce 3ème prêt ne fut guère plus concluant que les deux précédents. Le Milan AC décida alors de se séparer de l'attaquant franco-sénégalais en le prêtant avec option d'achat obligatoire au Torino, lors de la saison 2017-2018.

 

Au sortir d'un Mondial 2018 avec la sélection du Sénégal, il fut prêté avec option d'achat au Stade Rennais. Après des débuts compliqués en Bretagne, il trouva la bonne carburation en seconde partie de saison, sous la conduite de Julien Stéphan. Auteur de 13 buts en 2019, il s'engagea définitivement avec Rennes contre une indemnité estimée à 15 M€.

 

Buteur à 15 reprises jusqu'à l'arrêt de la saison en mars 2020 à cause du Covid, il clama ses envies d'ailleurs durant le confinement. Après un transfert avorté à Saint-Etienne en octobre 2020, il réintégra le groupe rennais mais sa situation se détériora à tel point qu'il fut prêté à Al Ahli en Arabie Saoudite, en février 2021.

 

Écarté de la reprise de l'entraînement en juin, il quitte définitivement le club pour rejoindre Bordeaux en qualité de joker en septembre 2021. Arrivé hors de forme, il attendit de longues semaines avant de trouver sa place au centre de l'attaque des Girondins. Un quadruplé lors d'une large victoire en Coupe de France face aux amateurs des Jumeaux M'Zouasia ne suffit pas à le rendre indispensable en attaque. Ni Petkovic, ni Guion ne lui accordèrent leur confiance. Et il traversa sa saison bordelaise de façon anonyme, ne pouvant contrecarrer le destin funeste de la formation bordelaise, promise à la L2.

 
 
International Sénégal A
15 sélections
 
         

 

Qu'y a-t-il dans la tête de M'Baye Niang ?

 

En 2014, le magazine So Foot posait cette surprenante question après l'accident en Ferrari dont avait été victime M'Baye Niang, alors qu'il était prêté à Montpellier.

 

Son formateur du SM Caen, Philippe Tranchant, était invité par le magazine à donner son avis sur l'évolution de son ancien protégé :

 

« Il y a aussi un effet pervers là-dedans. Comment peut-on laisser un gamin avoir une Ferrari ? C'est malheureusement un des seuls métiers au monde où l'on donne beaucoup d'argent avant même d'avoir prouvé quoi que ce soit. Ça peut vite faire tourner la tête. Comment peut-il se construire sur des vraies valeurs alors que tout ce qui compte, c'est l'épaisseur du portefeuille ? C'est le gros problème du football actuel, pas seulement celui de M'Baye... » La deuxième explication est, elle aussi, récurrente dans ce genre de situation : l'entourage. Des mômes à qui l'on donne autant d'importance et d'argent peuvent parfois s'entourer de personnes pas forcément aptes à les cadrer. C'est un point qui ne cesse de revenir dans la tête du formateur : « Pour lui, ce retour en Ligue 1 est une chance, parce qu'il peut retrouver des gens dans son entourage qui peuvent l'aider. Après, est-ce que son entourage est très sain ? Est-ce que lui-même va vers les bonnes personnes ? Est-ce qu'il a envie qu'on l'aide ou est-ce qu'il a envie de faire ce qu'il veut ? Moi, c'est toutes ces questions-là que je vais lui poser quand je vais le voir. Je raisonne plus en père de famille et éducateur. »