Ce site se veut collaboratif...

Si vous avez des informations supplémentaires sur un joueur, un dirigeant, un entraîneur, n'hésitez pas à nous les suggérer en cliquant sur le lien suivant : contact@girondinsretro.fr

 
           
NOM :   HOARAU
Prénom :   Guillaume
Né le :   5 mars 1984 à Saint-Louis (La Réunion)
     
    Taille : 1,92 m Poids : 80 kg
           

         

Avant-centre

         
Attaquant de grande taille, Guillaume Hoarau possédait un bon jeu de tête. Représentant une vraie menace sur les coups de pied arrêtés, il aimait jouer en déviation avec un autre attaquant tournant autour de lui. Il aimait participer au jeu, étant très altruiste. Les spécialistes lui reprochaient souvent une certaine nonchalance et une certaine lenteur.
         
         
Au club de :   Janvier 2014 à Juin 2014
     
En provenance de :
  Dalian Aerbin FC
     
Club suivant :   BSC Young Boys
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  17
    3
Matches :   Buts :
     
         

Originaire de l'Île de la Réunion, Guillaume Hoarau débarqua en métropole, au Havre, à l'âge de 20 ans. Mais ce fut au PSG qu'il connut ses meilleures saisons de footballeur, sélectionné à 5 reprises en équipe de France.

 

Parti en Chine en janvier 2013, il y resta un an avant d'éprouver le désir de retrouver la France et son enfant, basé à Bordeaux. Il trouva un terrain d'entente avec les dirigeants bordelais durant le mercato 2014.

 

Mais sous le maillot marine et blanc, il ne parvint jamais à retrouver un rythme digne de la L1. Son passage à Bordeaux prit fin au bout de 6 mois seulement.

 
 

International France A

5 sélections
 
         

 

Un renfort, vraiment ?

 

Libéré de son contrat avec le club chinois de Dallian dès le mois de novembre, Guillaume Hoarau s'était entretenu le plus souvent seul. Les Girondins eurent l'idée de le recruter après avoir appris qu'il avait participé à un entraînement avec le Stade Bordelais, lors d'une visite familiale.

 

Il était donc hors de forme en janvier lorsqu'il enfila le maillot marine et blanc. Mais il était une occasion à saisir pour des Girondins avides de faire des coups sur le marché des transferts. Un coup raté...