MAI

     

 

 
 

 

   

25 MAI

1941

Dans une France en guerre, les Girondins remportaient la 1ère Coupe de France de leur histoire. A St-Ouen, face aux Nordistes du SC Fives, Santiago Urtizberea signa les 2 buts du succès d'une formation dirigée par son compatriote Benito Diaz.

24 MAI

2002

Jean-Louis Triaud annonçait que les Girondins ne lèveraient pas l'option d'achat dont ils disposaient pour conserver Vikash Dhorasoo. Arrivé en septembre 2001 prêté par l'OL, le meneur international n'avait pas convaincu (1 but - 3 passes).  

23 MAI

1978

A la veille du départ vers l'Argentine, Michel Hidalgo était victime d'une tentative d'enlèvement sur le trajet entre son domicile de Saint-Savin et la gare Saint-Jean. Le sélectionneur parvint à se saisir du pistolet des ses agresseurs, des pieds nickelés opposés à la participation des Bleus au Mundial 1978.

22 MAI

1976 

Etudiant en 3ème année de pharmacie, Francis Meynieu effectuait ses débuts en équipe de France A en Hongrie (1-0), aux côtés de Trésor, Platini et consorts. Le défenseur des Girondins fut crédité de débuts satisfaisants mais ne fut jamais rappelé chez les Bleus.  

21 MAI

1982

A la recherche d'un attaquant d'envergure internationale, les dirigeants des Girondins annonçaient la signature de Dieter Müller pour 3 ans. Le joueur du VfB Stuttgart était un buteur de renom, en pleine force de l'âge (28 ans). Le complément idéal pour Bernard Lacombe... 

20 MAI

1972 

Remplaçant au coup d'envoi, Félix Burdino se rappelait aux bons souvenirs des Girondins lors de la 37e journée d'une saison sans relief. Entré sous les applaudissements du maigre public de Lescure, le Sochalien offrit la victoire à son équipe (0-1).  

19 MAI

1989

Les Girondins décidaient de confier leurs destinées à Raymond Goethals. En fin de contrat avec Anderlecht, le Sorcier belge (66 ans) revenait dans un club qu'il avait déjà dirigé en 1980, accompagné de son fidèle adjoint, Martin Lippens.

 18 MAI

1997

Eric Cantona annonçait à la surprise générale qu'il mettait fin à sa carrière. Ne retenir de son passage aux Girondins en 1989 que sa Panenka manquée serait injuste car il contribua grandement au maintien en 1ère Division du club bordelais.  

17 MAI

2000

Très proche de céder à l'appel du pied de l'OM, Elie Baup décidait finalement de poursuivre son aventure avec les Girondins. Sur le banc depuis décembre 1997, l'entraîneur champion de France en 1999 voulait s'inscrire dans la durée, heureux dans l'environnement bordelais.

16 MAI

1991 

En rejetant le recours déposé par les Girondins, le Conseil d'Etat les condamnait à la D2. Comme plusieurs joueurs de l'effectif, Alim Ben Mabrouk, au club depuis un an, confirmait dans la foulée son départ suite à cette rétrogradation administrative.  

15 MAI

1996

Suspendu pour la finale retour de la Coupe UEFA, Jean-Pierre Papin foula la pelouse de Lescure pour soulever le trophée. Après une 3ème mi-temps passée avec les joueurs des Girondins, le joueur du FC Bayern fut oublié par sa délégation le lendemain matin...

 14 MAI

2024

9 ans après, le football et les Girondins retrouvent le chemin du Parc Lescure pour fêter les 100 ans de ce stade historique. De Giresse à Zidane, en passant par Trésor, Lizarazu et Pauleta, du beau monde foulera ce soir la pelouse lors d'une opposition avec le Variétés Club de France.  

13 MAI

1974

5 ans après son départ des Girondins, Didier Couécou revenait en Gironde après des expériences à Marseille, Nice et Nantes. Ardemment désiré par l'entraîneur, André Menaut, l'enfant terrible du football bordelais, âgé de 30 ans, signait un contrat de 2 ans.

12 MAI

1968 

Lors de la finale de la Coupe de France face à l'AS Saint-Etienne, les Girondins connaissaient une nouvelle défaite. Henri Duhayot restait dans l'histoire en étant le 1er remplaçant à entrer en jeu lors d'une finale, à la 75e, à la place de Ruiter  

11 MAI

1982

Sud-Ouest annonçait l'arrivée de Léonard Specht aux Girondins. Le défenseur international du RC Strasbourg signait pour 2 ans mais allait, au final, lier son destin avec le club bordelais jusqu'en 1987, devenant un cadre de la défense girondine...

 10 MAI

2007

En fin de contrat, Jean-Claude Darcheville annonçait son départ pour les Glasgow Rangers qui lui offraient le contrat de 2 ans que les Girondins lui refusaient. Arrivé en 2002 en provenance de Lorient, le Guyanais (32 ans) laissait de bons souvenirs du côté de Bordeaux.   

9 MAI

1984

Peter Shilton gardait sa cage inviolée lors d'une rencontre amicale face aux Girondins fraîchement sacrés champions de France. Et la victoire du Southampton FC (0-1) n'empêcha pas le public bordelais de fêter ses héros, avec comme vainqueurs à l'applaudimètre Trésor, Giresse et Lacombe...

8 MAI

2011

Au lendemain de la démission de Tigana après la lourde défaite (4-0) des Girondins face à Sochaux, Eric Bédouet endossait pour la 2e fois le costume de pompier de service. Un poste d'intérimaire qu'il assura avec abnégation à 5 reprises.  

7 MAI

1950

Les Girondins décrochaient à la surprise générale le 1er titre de leur histoire sur la pelouse du FC Metz. Promus en début de saison, les coéquipiers de Swiatek étaient emmenés par un duo offensif De Harder-Kargu inoubliable.

 6 MAI

1972

 

Bernard Michelena disputait contre Angoulême (2-0) l'un de ses derniers matches en D1. Gardien remplaçant, le Basque marqua surtout de son empreinte l'histoire des Girondins dans son rôle d'entraîneur-adjoint, notamment aux côtés d'Aimé Jacquet.  

 5 MAI

1962

Alors que les Girondins  fêtaient leur retour en D1, Laurent Robuschi connaissait sa 1ère sélection avec l'équipe de France face à l'Italie. L'ailier bordelais fut crédité d'une prestation encourageante qui lui permit au total d'honorer 5 capes.

 4 MAI

1952

Henri Baillot inscrivait un doublé en finale de la Coupe de France. L'ailier des Girondins ne put malheureusement pas empêcher la défaite (3-5) lors d'une des plus belles finales de l'histoire, la 1ère diffusion d'une rencontre de foot national.  

3 MAI

1984

Alors que ses coéquipiers fêtaient le titre de champion de France, Marius Trésor était au Tripode pour se faire opérer d'une hernie discale. Le Guadeloupéen ne savait pas encore que sa carrière de joueur aux Girondins était terminée, mais pas celle de dirigeant...  

2 MAI

1984

Capitaine en l'absence de Giresse, blessé, Bernard Lacombe inscrivait le but de la délivrance sur la pelouse du Stade Rennais. Un succès, conforté par un but de Müller, qui offrait le 2ème titre de champion de France de l'histoire des Girondins. Inoubliable !  

1ER MAI

1996

Orphelin de Zidane et de Dugarry, suspendus, Richard Witschge confirmait sa grande classe lors de la finale aller de la Coupe UEFA face au Bayern. Prodigieux d'habileté, le Néerlandais fut le meilleur bordelais mais ne put empêcher la défaite des Girondins (2-0).