Défenseur central

         
Polyvalent en défense, Cyril Domoraud était un joueur serein, sérieux et travailleur. Athlétique, il était rigoureux dans le marquage. Il ne se faisait pas éliminer facilement, et taclait rarement. Sa vitesse lui permettait également de rattraper souvent des coups.
         

           
NOM :   DOMORAUD
Prénom :   Cyril
Né le :   22 juillet 1971 à Lakota (Côte-d'Ivoire)
     
    Taille : 1,80 m Poids : 77 kg
           

 
International Côte-d'Ivoire A
51 sélections
 
         
         
Au club de :   Juillet 1996 à Juin 1997
     
En provenance de :
  Red Star 93 (1 M€)
     
Club suivant :   Olympique de Marseille (2,5 M€)
     
     
BILAN STATISTIQUE
         
  39
    1
Matches :   Buts :
     
         

Envoyé par son père en France pour poursuivre ses études, Cyril Domoraud signa à Créteil. Deux ans plus tard, il embrassa la carrière professionnelle de footballeur au Red Star. Il découvrit la sélection nationale de Côte d'Ivoire et participa à la CAN 1996.

 

Les Girondins de Bordeaux le recrutèrent pour remplacer Dogon, parti à Strasbourg. Il accomplit une saison pleine, aux côtés de Lambourde ou de Gralak, ponctuée par une finale de coupe de la Ligue perdue contre Strasbourg. Rolland Courbis le coucha 39 fois sur une feuille de match.

 

À la fin de la saison, il signa pour l'Olympique de Marseille, accompagnant dans la cité phocéenne Courbis. La suite de sa carrière le conduisit à l'Inter Milan, à Bastia, au Milan AC, à Monaco, à l'Espanyol Barcelone, à Konyaspor et à Créteil. La boucle est bouclée...

 

 

Un transfert qui fit parler

 

Lors du procès des comptes de l'OM en mars 2006, les projecteurs furent braqués notamment sur le transfert de Cyril Domoraud des Girondins à Marseille, en juin 1997.

 

Le défenseur bordelais, auteur d'une solide saison en Gironde, fut transféré pour 14,5 MF chez le rival marseillais. Un contrat de 5 ans et un salaire de 180 000 F bruts (plus une prime de 400 000 F à la signature) l'y attendait.

 

Mais le transfert du joueur ne fut pas fructueux que pour le joueur. Ses agents Jean-François Larios et Marc Roger obtinrent de cette opération des revenus juteux.